Argentine : scandales de pédophilie dans des clubs de football de première division

Argentine : scandales de pédophilie dans des clubs de football de première division© AFP photo / TELAM / Alejandro Santa Cruz Source: AFP
Homme et enfant marchant près de l'entrée du club argentin River Plate le 2 avril 2018.

La justice argentine a révélé que des clubs de football du pays, tels que l'Independiente, avaient organisé des réseaux de prostitution de mineurs en formation ou avaient été le théâtre d'abus sexuels, laissant présager une organisation tentaculaire.

Le scandale fait rage en Argentine avec la révélation de l'existence de réseaux pédophiles et de prostitution de mineurs dans le milieu des clubs de football de première division. Après que la presse a fait ses gros titres fin mars sur les agissements d'un réseau de prostitution de mineurs dans le prestigieux club Independiente, la justice et une ONG luttant contre le viol ont révélé le 2 avril l’existence de plaintes pour abus sexuels dans le club de River Plate. 

«Une chirurgienne a eu connaissance de l'existence d'abus de mineurs qui vivaient dans la pension du club River», a déclaré Andrés Bonicalzi, l'avocat de l'association Ayuda a Víctimas de Violación (Avivi), qui s’occupe de victimes de viols, selon des propos rapportés par l'AFP. A River Plate, l’un des abus concerne une jeune fille du club de volley ball, les autres violences des mineurs du club de football. «Nous enquêtons sur les témoignages de familles de province dont les enfants seraient victimes d'un réseau de pédophilie», a précisé l'avocat.

Les informations lui auraient été soufflées par un psychologue qui avait recueilli les confidences de jeunes joueurs en formation, concernant des faits qui se seraient déroulés entre 2004 et 2011. La chirurgienne et le psychologue ont tous deux été licenciés avant que le scandale n’éclate.

Nous nous mettons dès maintenant à la disposition de la justice 

Ignacio Villarroel, secrétaire de direction du club River, cité par le quotidien La Nacion, a réagi : «Nous ne connaissons pas encore les termes de la plainte, mais nous nous mettons dès maintenant à la disposition de la justice et des plaignants pour qu'une enquête complète soit menée.»

Accusations de prostitution pédophile au club Independiente

Ces révélations interviennent quelques jours après d'autres accusations visant un réseau présumé de prostitution dans le club fétiche argentin Independiente. Selon le quotidien La Nacion, un adolescent pensionnaire de 14 ans s’est aussi confié à un psychologue, Ariel Ruiz, sur l’existence d’un réseau dont il était victime. Il a expliqué que 19 autres étudiants de la pension étaient concernés, dont sept ont déjà été identifiés.

Un entremetteur, joueur en club de quatrième division, était chargé de recruter les adolescents qu’il conduisait dans un centre commercial non loin du club, à Avellaneda, un faubourg de Buenos Aires. A partir de là, les adolescents étaient conduits dans différents quartiers de la capitale pour avoir des relations sexuelles, avec des hommes uniquement, en échange d’argent (de 34 à 40 euros), de vêtements de sport et de visites facilitées à leurs familles. Pour les jeunes Argentins, dont certains sont issus de milieux modestes, le football représente un espoir ultime. Ils vivent souvent en circuit fermé dans le club, loin de leurs proches. Deux fonctionnaires du club basé à Avellaneda, dans la province de Buenos Aires, ont porté l'affaire devant les tribunaux.

Selon des informations des média argentins, cinq personnes ont été arrêtées, dont le chef présumé de la bande, Martin Bustos, un arbitre assistant officiant en première division, qui est accusé de corruption de mineurs, ainsi que son avocat, un étudiant de 24 ans, organisateur de tournois. Le responsable des relations publiques Leonardo Cohen Arazi, propriétaire d’un bar du quartier de Parlemo à Buenos Aires, fréquenté par des joueurs de football fait aussi partie du coup de filet. La police a effectué une perquisition chez lui et saisi ordinateurs, clés USB, photographies et puces. L’entremetteur de 19 ans a quant à lui été expulsé du club, mais la justice l'a laissé en liberté, arguant qu’il était lui-même victime du réseau. 

La procureure Maria Soledad Garibaldi a ouvert une enquête pour «agression sexuelle, promotion et facilitation de la prostitution» et a décidé de l’étendre le 2 avril. Selon L'Equipe, elle a déclaré à une radio locale : «Je suis convaincue qu'il y a d'autres cas et que l'affaire ne concerne pas seulement Independiente». Elle estime probable que le réseau atteint même le milieu du football amateur. D'ores et déjà, le club argentin Temperley serait aussi dans le viseur des autorités.

           

Atlético Independiente, fondé en 1905, est considéré comme l’un des meilleurs clubs argentins de football, et ses Diablos rojos (les diables rouges) bénéficient d'une notoriété internationale. River Plate et l'Independiente font partie des plus grands clubs d'Argentine.

Lire aussi : Une avocate dénonce les réseaux pédophiles en politique et souhaite une réaction du président

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.