Le pilote russe mort en combattant les djihadistes en Syrie sera décoré (VIDEOS)

Le pilote russe mort en combattant les djihadistes en Syrie sera décoré (VIDEOS)
Capture d'écran de la chaîne YouTube Idlib+

Une vidéo montrant les derniers instants d'un pilote russe tué par des djihadistes en Syrie a été publiée sur YouTube. Juste avant qu'une grenade n'explose, le soldat crie en russe : «Ça, c'est pour les gars !» Moscou a annoncé qu'il serait décoré.

Le ministère russe de la Défense a confirmé le 3 février qu'un de ses avions militaires s'était écrasé en Syrie et que son pilote, qui était parvenu à s'éjecter de l'appareil, avait été tué au sol par des combattants appartenant à Hayat Tahrir al-Cham (un groupe djihadiste lié au Front al-Nosra).

Le 4 février, une vidéo publiée sur YouTube par le média Idlib+ montrait ce même pilote crier en russe : «Ça, c'est pour les gars !» Puis, une grenade explosait et on voyait à l'image monter une colonne de fumée.

Le 5 février, le ministère russe de la Défense a confirmé qu'il s'agissait bien du major Roman Filipov qui s'était éjecté de son Soukhoï Su-25, après avoir été abattu par un système de missile antiaérien portatif.

Ça, c'est pour les gars ! 

Grièvement blessé, pris en étau par les djihadistes en territoire hostile et pratiquement désarmé, le pilote a délibérément choisi de mettre fin à ses jours en laissant l'ennemi venir au contact avant de lui infliger le plus de pertes possible. C'est le moment où il a fait exploser sa grenade à main en criant en russe : «Ça, c'est pour les gars !»

Une vidéo a émergé sur internet où l'on voit les djihadistes autour du corps du soldat russe après la détonation.

ATTENTION : LES IMAGES SUIVANTE PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITE

Une vidéo montrant des djihadistes poser à côté du corps du pilote russe

Pour son acte de bravoure, le porte-parole du ministère russe de la Défense, Dimitri Peskov, a déclaré dans un communiqué que le major Roman Filipov serait décoré à titre posthume.

Le pilote russe mort en combattant les djihadistes en Syrie sera décoré (VIDEOS)© medveziyugol.ru
Le major Roman Filipov

Le «Rambo russe» dans toutes les mémoires

Le 17 mars 2017, l'officier Alexandre Prokhorenko, rebaptisé depuis le «Rambo russe», avait également reçu la plus haute distinction de l'armée russe après être mort en héros en commandant une frappe aérienne sur sa propre position alors qu’il était entouré de djihadistes au cours d’une bataille près de Palmyre.

Moscou promet des sanctions contre les pays qui arment les djihadistes

Cité par l'agence de presse russe Interfax, Frants Klintsevitch, vice-président du conseil de sécurité fédéral russe, a déclaré : «Nous allons mener une enquête pour déterminer quel type d'arme sol air a été utilisé pour descendre ce Soukhoï Su-25.» Frants Klintsevich a estimé que «la perte d'un aéronef n'[était] rien» d'un point de vue militaire, mais que «politiquement, les implications [étaient] très importantes et que cela [porterait] à conséquence.»

Les armes utilisées pour abattre notre aéronef ont été amenées en Syrie depuis un pays voisin

Les autorités russes sont particulièrement préoccupées par la façon dont les djihadistes se sont procurés des armes antiaériennes leur ayant permis d'abattre un avion de combat. Dimitri Sabline, député coordinateur de la mission parlementaire pour l'amitié russo-syrienne a déclaré à l'agence Interfax : «Selon nos informations, les armes antiaériennes utilisées pour abattre notre aéronef ont été amenées en Syrie depuis un pays voisin il y a plusieurs jours. Les pays par lesquels transitent ces armes utilisées contre nos effectifs militaires doivent à présent comprendre que ces actes seront punis.»

Un député estime que ces armes viennent de «pays occidentaux»

Youri Chvytkine, vice-président du comité de défense russe à la Douma a déclaré à l'agence RIA que, selon lui, l'origine de ces armes était liée à des «pays occidentaux».

Un porte-parole du Pentagone interrogé par l'agence TASS a nié que les Etats-Unis aient introduit des armes antiaériennes en Syrie. Cependant, un projet de loi sur le budget américain de la Défense signé en 2017 sous la présidence de Barack Obama rend possibles de telles transactions entre les Etats-Unis et les rebelles syriens.

Lire aussi : Un avion militaire russe Su-25 s'est écrasé en Syrie, son pilote a été tué

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.