Pour Jean-Yves Le Drian, Emmanuel Macron veut un «rapport direct» avec la Russie

Pour Jean-Yves Le Drian, Emmanuel Macron veut un «rapport direct» avec la Russie
Jean-Yves Le Drian et Emmanuel Macron, photo ©CHARLES PLATIAU / POOL / AFP
Suivez RT France surTelegram

Dans un entretien au Figaro, le chef de la diplomatie française s'est attaché à expliquer la méthode Macron : un mélange de fermeté en même temps que de dialogue. Jean-Yves Le Drian a pour sa part déjà rencontré plusieurs fois son homologue russe.

Dans un entretien accordé au Figaro et paru le 22 janvier, le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian est revenu sur les relations quelque peu compliquées entre Paris et Moscou. A la question de savoir qui du ministre ou du président s'«occupait» de la Russie, Jean-Yves le Drian s'est attaché à expliquer l'approche, selon lui, d'Emmanuel Macron. «Il a la volonté d'établir avec la Russie un rapport direct, entre puissances. C'est parce que la France parle à tout le monde qu'elle peut dire les choses en face», a-t-il jugé. Et le ministre d'ajouter, comme si cela était antithétique : «Mais il considère qu'il faut respecter ce grand pays.»

On retrouve cette ambivalence dans les signaux contradictoires que donne la France à la Russie. Tandis que Bruno Le Maire s'est rendu à Moscou en décembre dernier pour relancer le commerce entre les deux pays et dénoncer les sanctions unilatérales des Etats-Unis, Emmanuel Macron continue de fustiger la supposée ingérence russe dans la vie politique française, notamment par le biais des médias RT et Sputnik.

Aussi, dans l'interview qu'il a donnée au Figaro, Jean-Yves Le Drian ne cache pas l'existence de ces frictions. «Les irritants ne manquent pas. La question ukrainienne n'est pas réglée. Celle des armes chimiques en Syrie non plus. Il est difficile de savoir quel chemin la Russie veut emprunter dans la crise syrienne. Des clarifications sont nécessaires», estime-t-il, précisant que le gouvernement français était prêt à évoquer tous ces dossiers. «C'est aux Russes de dire également s'ils sont prêts à entrer dans cette discussion», a-t-il encore jugé.

Pour autant, on rappellera que la discussion que souhaite le ministre des Affaires étrangères est déjà bien entamée. Depuis l'élection d'Emmanuel Macron, Jean-Yves Le Drian a déjà rencontré plusieurs fois son homologue russe, Sergueï Lavrov. Ces entretiens ont déjà débouché sur des déclarations communes, notamment sur la résolution de la crise en Syrie. Quant à l'épineuse question du maintien du président syrien Bachar el-Assad, Jean-Yves Le Drian, a toutefois quelque peu varié. Une prochaine rencontre avec le ministre russe des Affaires étrangères sera-t-elle l'occasion d'une «clarification» des positions françaises sur la Syrie et son avenir ?

Lire aussi : Le sempiternel revirement de Jean-Yves le Drian sur l'avenir de Bachar el-Assad (VIDEO)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix