Face au harcèlement, la Suède inaugurera son premier festival réservé aux femmes

Face au harcèlement, la Suède inaugurera son premier festival réservé aux femmes Source: www.globallookpress.com
Illustration

A la fin de l'été 2018 se tiendra en Suède un festival de musique interdit aux hommes. Dans un contexte de dénonciation des violences sexuelles, l'organisatrice de Statement a choisi la journée internationale de l'homme pour annoncer cet événement.

La comique suédoise Emma Knyckare avait lancé l'idée cet été en réaction aux affaires de violences sexuelles dans les concerts : organiser un festival de musique sans hommes. Elle a lancé un appel aux dons qui a connu un franc succès et a annoncé le 19 novembre, lors de la journée internationale de l'homme, que le «Statement festival», le premier festival «man-free» (sans hommes) aurait lieu à la fin de l'été 2018. Les tickets seront mis en vente début décembre.

Aucun homme ? Pas tout à fait...

Le festival ne sera toutefois pas tout à fait exempt de quelques représentants de la gent masculine : les personnes trans ou «non-binaires» (estimant ne pouvoir s'identifier en tant qu'homme ou femme) seront également admises.

Au cours de l'été 2017, le festival Bravalla avait dû être annulé en raison de violences sexuelles et d'accusations de viols. La comique avait alors déclaré qu'il y avait une solution radicale pour contrer ce problème : «Un festival super cool, où seules les personnes non-masculines seraient les bienvenues», avait-elle proposé.

Son idée a rencontré un grand succès et les soutiens ont afflué. Le Statement festival sera donc organisé du 31 août au 1er septembre 2018 à Göteborg. Les premiers défis que devront relever les organisatrices du festival seront les suivants : comment empêcher aux hommes d'entrer ? Comment discerner les hommes non-binaires et aux hommes trans et leur permettre, à eux, d'entrer ?

C'est un point sur lequel les organisatrices ne veulent pas transiger, car elles estiment que ces personnes «sont exposées à de la violence, à de la haine et à des menaces fondées sur des normes inhérentes à la société.»

Une vague de violences sexuelles en Suède en 2017

Les organisatrices se veulent néanmoins réalistes et reconnaissent que le festival ne réglera pas tout : «Nous ne prétendons pas que que le Statement festival est la solution à tous les problèmes de violences sexuelles, c'est seulement une réaction à tout cela.» Une déclaration sur le site internet de l'événement précise que les équipes du festival espèrent que l'événement sera unique et «plus nécessaire» à l'avenir.

La Suède a dû faire face à une vague sans précédent de violences sexuelles au cours de l'été 2017. Lors du festival de la ville d'Emmaboda, quatre adolescentes ont été violées et 11 autres ont porté plainte pour violences sexuelles, entraînant l'annulation du Festival Bravalla.

Lire aussi : #MoiÀ13ans: la ministre de la Justice pourrait baisser l'âge de consentement sexuel, Twitter riposte

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.