IA, robots, surpopulation... pour Stephen Hawking, l'humanité a atteint «le point de non-retour»

IA, robots, surpopulation... pour Stephen Hawking, l'humanité a atteint «le point de non-retour» Source: Reuters
Le physicien britannique Stephen Hawking
Suivez RT France surTelegram

Stephen Hawking a livré, à l'occasion d'un entretien, ses craintes quant au développement de l'intelligence artificielle et plus généralement de l'avenir de l'espèce humaine. Selon lui, un seuil critique aurait été dépassé...

Le célèbre physicien britannique Stephen Hawking a livré sa vision de l'avancement des sciences informatiques et de l'avenir de l'humanité, dans un entretien accordé au magazine Wired, cité par The Independent. Les prédictions du scientifique sont pour le moins glaçantes.

Je redoute que l'intelligence artificielle ne remplace un jour les humains

«Si le but poursuivi par les machines ne coïncident avec les nôtres, cela va être difficile... Les robots sont extrêmement efficaces dans la réalisation de projets», constate Stephen Hawking, laissant entendre que le développement de l'intelligence artificielle serait capable de mener à une opposition entre humains et machines. «Je redoute que l'intelligence artificielle [IA] ne remplace un jour les humains», déclare-t-il même.

Stephen Hawking décrit un futur très sombre dans l'hypothèse où les ordinateurs entreraient en conflit avec les hommes. «Si l'on créée des virus informatiques, il est possible de créer une intelligence artificielle capable de se reproduire», souligne-t-il, établissant un parallèle entre la propagation des virus et la reproduction humaine. «Il s'agirait d'une nouvelle forme de vie qui dépassera les humains. [...] Les humains ne seraient plus en mesure de diriger cette planète», conclut-il. «Il est très probable que les machines géreraient cela mieux que nous, et nous deviendrions alors un fardeau pour elles», précise-t-il.

Lire aussi : 1000 chercheurs et experts, dont Stephen Hawking, disent «non» aux robots tueurs !

Face à la catastrophe démographique : un exil vers l'espace ?

Notre Terre est devenue trop petite pour nous, la population mondiale s'accroît à un rythme alarmant et nous sommes en danger d'auto-destruction

Autre sujet qui inquiète le savant : la démographie. «Notre Terre est devenue trop petite pour nous, la population mondiale s'accroît à un rythme alarmant et nous sommes en danger d'auto-destruction», estime-t-il. Quant à la possibilité d'inverser le cours des choses, elle serait, selon lui, absolument nulle. «Nous avons atteint le point de non-retour», assène-t-il.

L'humanité doit maintenir sa présence dans l'espace et sur d'autres planètes si elle veut survivre

Ne resterait plus alors que l'option d'un exil... vers l'espace. «L'humanité doit maintenir sa présence dans l'espace et sur d'autres planètes si elle veut survivre», explique Stephen Hawking. Le physicien est connu pour ses prises de position en faveur de la colonisation d'autres planètes. En 2015, il avait déjà estimé qu'un tel projet devait être accompli d'ici un siècle.

Stephen Hawking n'est pas le seul expert des sciences et de la technologie à s'exprimer de manière alarmiste sur le sujet de l'intelligence artificielle et de l'avenir de l'humanité. Elon Musk, le célèbre homme d'affaires et fondateur de la marque automobile Tesla, a récemment appelé à la vigilance face aux dangers suscités par l'intelligence artificielle, qu'il juge même plus menaçante pour la sécurité du monde que la crise nord-coréenne.

Lire aussi : Un algorithme mis au point aux Etats-Unis pour détecter les gens aux tendances suicidaires

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix