Rajoy promet «d'empêcher que la moindre déclaration d'indépendance débouche sur quoi que ce soit»

Rajoy promet «d'empêcher que la moindre déclaration d'indépendance débouche sur quoi que ce soit»© Sergio Perez Source: Reuters
Mariano Rajoy, le 1er octobre 2017 à Madrid.

Dans un entretien au quotidien El Pais, le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a affirmé que Madrid empêcherait qu'une éventuelle déclaration d'indépendance catalane ait de réelles conséquences.

Mariano Rajoy, chef du gouvernement espagnol, a livré son premier entretien à un quotidien national depuis l'organisation, en dépit de son interdiction  par la justice espagnole, du référendum sur l'indépendance catalane. Toujours déterminé à empêcher toute sécession de la région, dont les dirigeants laissent entendre qu'ils pourraient proclamer l'indépendance unilatéralement dans les jours à venir, le Premier ministre espagnol n'a pas transigé sur ses positions.

«Le gouvernement va empêcher que la moindre déclaration d'indépendance débouche sur quoi que ce soit», a-t-il ainsi déclaré dans un entretien à paraître dans El Paisdont des extraits ont déjà été diffusés le 7 octobre. Il a en outre, selon le journal, appelé les indépendantistes catalans modérés à s'éloigner des nationalistes les plus radicaux. 

«Je n'écarte rien», confie-t-il encore au journal, qui l'interroge sur l'application de l'article 155 de la Constitution, permettant au pouvoir central de prendre la direction d’une communauté autonome en cas de non-respect de la Constitution ou d’atteinte grave à l’intérêt général. «L'idéal serait de ne pas devoir prendre des mesures drastiques, mais pour cela il faut que des rectifications se produisent», ajoute-t-il, précisant souhaiter que la «menace de déclaration d'indépendance» soit retirée le plus vite possible.

Ces déclarations ont été relayées au cours d'une journée marquée par des mobilisations pour la préservation de l'unité de l'Espagne et pour un dialogue de la Catalogne avec Madrid dans le but de résoudre la crise actuelle. Des dizaines de milliers d'espagnols sont descendus dans les rues de plusieurs grandes villes du pays, dont Barcelone, pour faire entendre ces causes.

Une autre manifestation d'ampleur contre l'indépendance catalane devrait se tenir le 8 octobre à Barcelone, vraisemblablement en présence du prix Nobel de littérature hispano-péruvien Mario Vargas Llosa, hostile à l'indépendantisme catalan. 

Les résultats définitifs du référendum catalan ont été communiqués le 6 octobre. Le «oui» à l'indépendance a récolté 90,18% des voix, avec un taux de participation de 43%. Les séparatistes avaient envisagé une possible proclamation unilatérale d'indépendance le 9 octobre, avant que le président catalan, Carles Puigdemont, ne reporte sa prise de parole devant l'assemblée régionale au 10 octobre.

Lire aussi : Des «poulets» nationalistes appellent Mariano Rajoy à mettre sous tutelle la Catalogne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.