EN CONTINU : Les indépendantistes déçus après le discours de Puigdemont

EN CONTINU : Les indépendantistes déçus après le discours de Puigdemont© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Le parc de la Citadelle, bordant le parlement catalan, a été bouclé par la police régionale

Dans un discours très attendu, le président de la Catalogne a réclamé l'indépendance de la région, tout en appelant à la négocier avec Madrid. Les partisans de l'indépendance sont déçus.

Mise à jour automatique
  • Les partisans de l'indépendance de la Catalogne n'ont pas été convaincu par la prise de parole de Carles Puigdemont. Beaucoup s'attendaient à ce qu'il proclame l'indépendance unilatérale de la région.

    En savoir plus : Carles Puigdemont réclame une Catalogne indépendante... mais suspend «les effets» du référendum

  • Mauvais présage pour les indépendantistes ou simple hasard de la gravitation universelle ?

  • Des écrans géants ont été disposés en extérieur pour permettre aux Catalans de suivre en direct le discours de Carles Puigdemont.

  • Le président de la Catalogne Carles Puigdemont pourrait proclamer ce 10 octobre l'indépendance, ouvrant une période de «transition» vers la création d'une République dans cette région espagnole où manquent encore de nombreuses structures étatiques. Voici ce que des Barcelonais pensent à ce sujet.

  • «Je veux demander à [Carles] Puigdemont qu'il n'entreprenne rien d'irréversible, qu'il n'emprunte aucun chemin sans retour, qu'il ne fasse aucune déclaration unilatérale d'indépendance et qu'il retourne à la légalité», a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement espagnol Inigo Mendez de Vigo.

    «L'Europe a clairement dit qu'elle n'accepterait aucune déclaration d'indépendance de la Catalogne», a-t-il ajouté. Les responsables européens ont averti les dirigeants catalans qu'en cas d'indépendance, la Catalogne serait automatiquement exclue de l'Union européenne.

    Carles Puigdemont doit prendre la parole à 18h00 devant le Parlement catalan, où les indépendantistes disposent de la majorité absolue, pour évoquer les conséquences du référendum d'autodétermination illégal du 1er octobre. Le gouvernement régional affirme que le «oui» l'a emporté avec plus de 90% des voix et un taux de participation de 43%.

    On ignore si Carles Puigdemont compte proclamer unilatéralement l'indépendance, s'il envisage une «déclaration d'indépendance en différé» ou s'il se contentera d'une proclamation symbolique, évoquant l'urgence d'un dialogue et enclenchant un processus par étapes.

  • Une jeune militante du Recortes Cero, un mouvement de gauche opposé à l'indépendance de la Catalone, s'est exprimée au micro de RT France. «Le référendum du 1er octobre était antidémocratique, et contre une déclaration unilatérale d'indépendance qui est tout aussi antidémocratique», explique-t-elle.

  • Plusieurs Catalans en faveur du maintien de l'unité ont également commencé à défiler dans les rues de Barcelone.

  • L'Espagne entière attend avec fébrilité le discours que doit donner devant le parlement régional Carles Puigdemont, le président catalan, ce soir à 18h. Déclarera-t-il unilatéralement l'indépendance de la région ? Temporisera-t-il ? Ou fera-t-il machine arrière face aux menaces brandies par Madrid et aux nombreux soutiens reçus par l'Etat espagnol ?

    Dans une atmosphère tendue, les abords du parlement régional ont été bouclés alors que doit se tenir une manifestation d'indépendantistes dans l'après-midi.

Découvrir plus

Forts de dizaines d'écoles occupées, les séparatistes catalans se préparaient le 30 septembre à un référendum d'autodétermination à haut risque prévu le 1er octobre, malgré l'interdiction formelle de la justice et du gouvernement espagnols.

Lire aussi : Les étudiants catalans manifestent pour l’indépendance à Barcelone

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.