Pyongyang menace les Etats-Unis du feu nucléaire si Washington «nie son droit à exister»

Pyongyang menace les Etats-Unis du feu nucléaire si Washington «nie son droit à exister»© Sue-Lin Wong Source: Reuters
Image d'illustration

L'ambassadeur nord-coréen en Russie a assuré que la Corée du Nord ne céderait pas devant Washington dans l'escalade verbale les opposant et pourrait faire usage de son arsenal nucléaire si l'existence de son Etat venait à être menacée.

«Si les Etats-Unis se comportent de manière à nier le droit à notre Etat d'exister, comme l'a dit notre dirigeant suprême Kim Jong-un, nous leur feront payer cher, par le juste pouvoir de notre arsenal nucléaire», a déclaré l'ambassadeur nord-coréen en Russie, Kim Yong-jae, à l'occasion d'une conférence dédiée à la paix dans la péninsule coréenne et à la réunification des deux Corées, qui s'est tenue à Moscou.

Kim Yong-jae a en outre réitéré la position de son pays concernant le discours du président américain Donald Trump à l'Assemblée générale de l'ONU, jugeant qu'il s'agissait des «mots d'un fou».

En dépit du changement de président à Séoul en mai dernier, le diplomate s'est malgré tout montré pessimiste quant à l'amélioration des rapports entre les deux Corées, estimant que Séoul ne renonçait pas «à la politique de scission nationale et de confrontation».

Ces derniers mois ont été marqués par une escalade verbale entre les dirigeants nord-coréens et américains, ces derniers reprochant à Pyongyang de refuser d'abandonner son programme nucléaire et balistique. Au cours de ces échanges d'invectives, le président américain Donald Trump a notamment menacé la Corée du Nord de déchaîner le «feu et [la] colère» et s'est déclaré prêt à «détruire l'ensemble de la Corée du Nord».

Si l'étendue des capacités de frappes nucléaires de la Corée du Nord est difficile à estimer, Pyongyang a récemment revendiqué la réussite de l'essai d'une bombe à hydrogène – s'attirant ainsi les foudres de la communauté internationale, y compris de la part de la Chine, son principal allié.

Lire aussi : La Corée du Nord incendie Donald Trump, «vieux fou» qui mérite la haine du peuple

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.