Moscou : les «erreurs chroniques» de l’aviation US ont abouti à une catastrophe humanitaire à Raqqa

Moscou : les «erreurs chroniques» de l’aviation US ont abouti à une catastrophe humanitaire à Raqqa© Rodi Said Source: Reuters
Dans les rues de Raqqa (photo d'archive)

Les autorités russes ont dénoncé les erreurs de ciblage récurrentes de la coalition dirigée par les Etats-Unis à Raqqa, qui ont infligé de graves dégâts aux infrastructures civiles et ont abouti, selon elles, à une véritable catastrophe.

«Une véritable catastrophe humanitaire est en cours à Raqqa, similaire à ce qui s'est passé auparavant à Mossoul. [Cette situation] est le résultat de l’absence de mesures urgentes et efficaces prises afin de faire parvenir l’aide humanitaire et créer des corridors d’évacuation pour les populations civiles», a déclaré le 29 septembre le vice-ministre russe des Affaires étrangères Oleg Syromolotov, cité par RIA Novosti. «Sans parler des erreurs chroniques de l’aviation américaine, y compris des frappes sur des sites civils», a ajouté le diplomate, responsable de la coopération antiterroriste avec les partenaires de la Russie.

Le responsable a rappelé que Moscou livrait systématiquement de l'aide humanitaire aux populations syriennes et faisait tout son possible pour que les territoires libérés des terroristes retrouvent au plus vite une vie paisible. La Russie a par exemple récemment acheminé une cargaison record de 4 000 tonnes de matériel pour aider à reconstruire le pays. «On ne peut pas en dire autant des Etats-Unis et de leurs alliés», a regretté le vice-ministre.

Lire aussi : La Russie accuse l'UE de «politiser» la reconstruction de la Syrie

Manque de coopération contre Daesh : une situation «absurde»

Le diplomate russe a souligné que malgré les défaites et les efforts internationaux visant assécher ses sources de revenus, l'Etat islamique et les autres groupes terroristes continuaient de percevoir des fonds et du ravitaillement depuis l’extérieur de la Syrie. «La tâche la plus urgente pour la communauté internationale reste d'éliminer Daesh et les autres organisations désignées comme terroristes par l’ONU, y compris le Front al-Nosra [actuellement Fatah al-Cham], quel que soit le nouveau nom de cette branche d’Al-Qaïda», a insisté Oleg Syromolotov, ajoutant que Moscou constatait l’absence d'une réelle volonté d'en finir avec Daesh de la part des Etats-Unis.

Lire aussi : «Les "amis de la Syrie" ont versé le sang de milliers de syriens» : le représentant de Damas à l'ONU

«Nous proposons [à nos collègues américains] de coordonner nos efforts dans la lutte contre les terroristes en Syrie, mais [ils] refusent. Qui en profite ? L'Etat islamique», a souligné le diplomate. La Défense russe est actuellement en contact avec les militaires américains présents en Syrie afin d’échanger les positions de leurs troupes pour éviter de potentiels conflits. La Russie, qui épaule l'armée syrienne, et les Etats-Unis, soutien des rebelles, mènent cependant des offensives séparées et non concertées contre les djihadistes.

Le vice-ministre russe a réitéré les critiques de Moscou contre Washington concernant son manque de coopération avec le gouvernement syrien dans le domaine de la lutte antiterroriste. «C’est une situation absurde, lorsqu’une force étrangère, dont la présence sur le territoire syrien est illégale et n’a pas été autorisée par le gouvernement syrien, commence à imposer des restrictions géographiques sur l’armée syrienne, qui combat pour libérer son propre pays des terroristes», a notamment souligné Oleg Syromolotov. Soutenus par les militaires américains, les Forces démocratiques syriennes (une coalition de groupes rebelles, comprenant notamment les milices kurdes syriennes YPG), combattent actuellement les forces djihadistes à Raqqa et à l’est de la ville de Deir ez-Zor, rivalisant avec l'armée régulière syrienne pour le contrôle des ressources naturelles qui abondent dans ces zones.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.