Cinq commandants d’al-Nosra responsables d’une attaque sur la police militaire russe tués en Syrie

Cinq commandants d’al-Nosra responsables d’une attaque sur la police militaire russe tués en Syrie© Ministère russe de la Défense Source: Sputnik
Un avion russe Su-30 (Image d'illustration)

L’aviation russe a éliminé plusieurs hauts responsables du groupe Fatah al-Cham (ancien Front al-Nosra) qui avaient organisé une tentative de capture d’un groupe de policiers militaires russes près de Hama.

Des avions russes ont ciblé une réunion de cinq commandants d’al-Nosra au sud de la ville d’Idleb, d’après le porte-parole de l’armée russe Igor Konachenkov. Tout le système de renseignement russe en Syrie a été mobilisé pour découvrir le lieu et la date de cette réunion.

Parmi les commandants djihadistes tués dans la frappe se trouvait le chef du secteur sud de la province d’Idleb, un «émir financier» du groupe terroriste, un conseiller militaire, un conseiller d’un leader spirituel et un juge de la charia, selon le représentant de l’armée russe. La frappe a également éliminé 32 combattants d’al-Nosra, un entrepôt d’armes et munitions, ainsi que six véhicules dotés d'armements de gros calibre.

«Des mesures spéciales pour retrouver et détruire tous les combattants impliqués dans l’attaque sur les troupes russes en Syrie se poursuivent», a conclu Igor Konachenkov.

Les cinq commandants tués avaient organisé, selon la Défense russe, une attaque contre la police militaire russe tôt le matin du 19 septembre près de la ville de Hama. Les combattants d’al-Nosra avaient lancé leur offensive sur un groupe de 29 militaires russes, opérant à des points de contrôle du cessez-le-feu, dans un secteur qui fait partie d’une zone de désescalade. Les militaires russes s'étaient alors retrouvés encerclés. Le même jour, l’armée syrienne et les forces spéciales russes soutenues par l’aviation étaient intervenues pour les libérer.

Trois militaires des forces spéciales russes avaient été blessés dans cette opération. Aucun mort n'est à déplorer du côté des forces de Damas et Moscou alors que près de 850 terroristes ont été éliminés.

Le 22 septembre, des positions des terroristes d’al-Nosra ont été prises pour cible par des missiles Kalibr, tirés par un sous-marin russe depuis la Méditerranée en représailles à cette attaque. Le 25 et 26 septembre, l’aviation russe a aussi effectué plusieurs frappes contre les infrastructures du groupe terroriste.

Lire aussi : Troupes US «en sécurité» sur des territoires de Daesh : Moscou publie des images aériennes de Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.