Le ministère russe de la Défense annonce la mort de 850 terroristes en Syrie en 24 heures

Le ministère russe de la Défense annonce la mort de 850 terroristes en Syrie en 24 heures© Dmitriy Vinogradov Source: Sputnik
Des avions russes d'attaque au sol Su-25 déployés en Syrie

Le ministère russe de la Défense a fait savoir que l'aviation russe avait permis à l'Armée arabe syrienne de repousser les vagues d'attaques des djihadistes dans la région. L'état-major russe pointe du doigt l'action des services spéciaux américains.

La province d'Idleb, majoritairement sous le contrôle du groupe terroriste Fatah al-Cham (ex-Front al-Nosra), a été le théâtre d'âpres combats opposant djihadistes et armée syrienne entre le 19 et le 20 septembre, dans la région d'Idleb, une des zones de désescalade décidées à Astana

«Malgré l'accord signé le 15 septembre à Astana, les combattants du Front al-Nosra [rebaptisé Fatah al-Cham], rejoints par d'autres troupes ne voulant pas se conformer au cessez-le-feu ont lancé une offensive de grande échelle», a déclaré à la presse le chef des opérations à l'état-major russe Sergueï Roudskoï. «Selon les informations dont nous disposons, cette offensive a été planifiée par des services spéciaux américains pour empêcher l'avancée des troupes gouvernementales [syriennes]» a ajouté le haut gradé. 


Grâce à l'appui aérien de l'aviation russe, les forces armées loyalistes ont pu repousser les terroristes qui ont lancé plusieurs offensives contre les troupes gouvernementales. Le ministère russe de la Défense a précisé que les bombardements avaient fait 850 victimes dans les rangs des terroristes. 11 chars ennemis ont aussi été détruits par ces frappes.

D'après le site Al Masdar News, l'aviation russe a procédé à plus de 100 frappes dans la province syrienne en 24 heures. 

En outre, le 19 septembre, l'armée syrienne a aussi essuyé des attaques dans la région de Deir ez-Zor, à partir de zones contrôlées par les rebelles soutenus par les Etats-Unis, d'après l'armée russe. 

Lire aussi : Après des affrontements entre rebelles syriens, Idlib passe sous la coupe de djihadistes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.