Un sous-marin russe frappe les terroristes en Syrie après une attaque contre des militaires (VIDEO)

Un sous-marin russe frappe les terroristes en Syrie après une attaque contre des militaires (VIDEO)© Vadim Savitskii Source: Sputnik
Tir de missiles Kalibr depuis un sous-marin russe, le 14 septembre 2017

Des positions des terroristes de Fatah al-Cham (ex al-Nosra) ont été ciblées par des missiles Kalibr tirés par un sous-marin russe depuis la Méditerranée. Auparavant, des terroristes de Fatah al-Cham avaient attaqué la police militaire russe.

Le 22 septembre à 10h11, le sous-marin russe Veliki Novgorod a tiré des missiles Kalibr en immersion depuis la Méditerranée, selon un communiqué diffusé par la Défense russe. Les frappes ont visé des positions des djihadistes de l'organisation terroriste Fatah al-Cham (ex-Front al-Nosra) dans la province syrienne d’Idlib, à quelque 300 kilomètres du sous-marin.

«La frappe surprise a détruit des points de commandement importants, des bases d’entraînement et des blindés des terroristes», a fait savoir le ministère. Le texte du communiqué précise que quelques jours plus tôt, les combattants de ce groupe avaient tenté de capturer 29 membres de la police militaire russe dans le nord de la province de Hama.

Selon l’armée russe, les combattants du Fatah al-Cham ont lancé une offensive contre l’armée syrienne le 19 septembre près de la ville de Hama. Ils projetaient notamment de capturer un détachement de la police militaire russe, opérant à point de contrôle du cessez-le-feu, dans ce secteur qui fait partie d’une zone de désescalade. 29 militaires russes se sont retrouvés dans un encerclement, rompu le même jour par l’armée syrienne, les policiers militaires et les forces spéciales russes.

C'est un épisode des âpres combats qui ont opposé Fatah al-Cham et l’armée syrienne entre le 19 et le 20 septembre. Les djihadistes avaient alors attaqué les positions des forces gouvernementales syriennes au nord et au nord-est de la ville de Hama, dans la zone de désescalade d’Idleb. Les troupes régulières syriennes soutenues par l’aviation russe ont pu repousser cette attaque.

Dans ce même contexte, l'état-major russe a mis en cause l'action des services spéciaux américains. Selon l’armée russe, Washington aurait préparé cette offensive de Fatah al-Cham pour entraver l’avancée de l’armée syrienne dans la province de Deir ez-Zor. Depuis, Moscou a prévenu le commandement américain qu'un nouvel incident du même type entraînerait une riposte.

L'armée russe soutient également que le 19 septembre, l'armée syrienne a essuyé des tirs d'artillerie dans la région de Deir ez-Zor, à partir de zones contrôlées par les rebelles soutenus par les Etats-Unis

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.