«Vous êtes de RT ?» : la porte-parole de la diplomatie US gênée par la question d'un journaliste

«Vous êtes de RT ?» : la porte-parole de la diplomatie US gênée par la question d'un journaliste  © RT
Heather Nauert, la porte-parole du Département d'Etat américain

La porte-parole du département d'Etat américain, Heather Nauert, a été plongée dans l'embarras lorsqu'un journaliste lui a demandé des précisions sur les fouilles effectuées par des agents américains dans le consulat de Russie à San Francisco.

Lors d'une conférence de presse le 7 septembre, la porte-parole du Département d'Etat américain Heather Nauert a été interrogée par le journaliste Matt Lee, de l'agence américaine Associated Press, sur la nature des «recherches» qu'ont menées des agents du renseignement dans le bâtiment du consulat de Russie à San-Francisco après sa saisie plus tôt dans la semaine.

Visiblement gênée par la question, Heather Nauert, qui fut autrefois elle-aussi journaliste, pour ABC News, a rétorqué avec ironie : «Je ne sais pas si vous travaillez pour RT ou quoi, mais ...», a-t-elle lancé au journaliste sans lien avec la chaîne internationale russe. 

Ce dernier a également demandé à la porte-parole américaine si elle pouvait citer des cas de fouilles d'un bâtiment consulaire américain par les forces de l'ordre d'un pays étranger. «Je ne connais pas le déroulement exact pour ce genre de procédure mais je vais me renseigner», a-t-elle répondue embarrassée. 

Sans nier que les relations entre la Russie et les Etats-Unis se trouvaient à un niveau très bas, Heather Nauert a affirmé que les perquisitions menées par les agents de sécurité du Département d'Etat américain étaient légales.

Le 6 septembre, le ministère russe des Affaires étrangères a publié des images de la perquisition menée au consulat de Russie à San-Francisco, jugeant que les agents américains «se comportaient comme des cambrioleurs» et se livraient à des «activités inconnues» dans l'enceinte du bâtiment.

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a en outre fait savoir à son homologue américain Rex Tillerson que la saisie des bâtiments diplomatiques russes sur le sol américain était considérée par Moscou comme une violation du droit international et que la Russie poursuivrait Washington en justice.

La perquisition dans le consulat de Russie à San-Francisco est le dernier incident d'un long différend diplomatique entre Moscou et Washington, qui s'est aggravé lorsque le président américain Donald Trump a approuvé une nouvelle série de sanctions contre la Russie en juillet dernier.

Lire aussi : Une «farce illégale et insensée» : la Russie condamne la fouille de ses bâtiments diplomatiques

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.