Les Etats-Unis ordonnent la fermeture du consulat de Russie à San Francisco

- Avec AFP

Les Etats-Unis ordonnent la fermeture du consulat de Russie à San Francisco© © Wikipedia
Le Consulat général de la Russie à San Francisco.

Les Etats-Unis demandent à la Russie de fermer son consulat à San Francisco, ainsi que deux de ses bâtiments diplomatiques à Washington et à New York en réponse à la décision du Kremlin de réduire le nombre des diplomates américains en Russie.

Washington a fait savoir le 31 août que la Russie avait jusqu'au 2 septembre pour fermer son consulat général à San Francisco, ainsi que deux bâtiments diplomatiques russes à Washington et à New York. Cette mesure a été prise en représailles à la réduction drastique du personnel des représentations diplomatiques américaines en Russie.

Le département d'Etat américain a fait savoir par le biais d'un communiqué qu'il souhaitait «mettre un terme au cercle vicieux» qui ne cesse, selon lui, de détériorer les relations entre les Etats-Unis et la Russie, et espère que sa décision n'entraînera pas «de nouvelles représailles».

Dans la soirée du 31 août, la Maison Blanche a précisé que le président Donald Trump était à l'origine de cette décision.

Lavrov regrette l'escalade des tensions entre Moscou et Washington

Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, s'est entretenu par téléphone ce 31 août avec son homologue américain Rex Tillerson, à la suite de cette nouvelle décision américaine. Le chef de la diplomatie russe a dit regretter l'escalade des tensions entre Moscou et Washington dont il estime qu'elle a été initiée par les Etats-Unis. L'ordre de fermer le consulat de Russie à San Francisco n'est en que le dernier rebondissement. «Les nouvelles mesures annoncées par les Américains seront étudiées avec attention à Moscou», a précisé le ministre. 

Enchaînement de sanctions russes et américaines

Fin juillet, la Russie a décidé de faire passer de 755 à 455 le nombre de diplomates américains présents sur son territoire, soit le même nombre que les diplomates russe habilités à travailler aux Etats-Unis. Cette décision a été prise en réaction au vote par les deux chambres du Congrès américain de nouvelles sanctions américaines visant la Russie. Un renvoi de diplomates qui a également fait écho à celui décrété par l'administration Obama à l'encontre de diplomates russe à la fin de l'année 2016.

A la toute fin de son mandat, l'ex-président américain Barack Obama avait en effet décidé d'expulser 35 diplomates russes en poste aux Etats-Unis, afin de sanctionner la supposée ingérence de Moscou dans la campagne électorale américaine de 2016. L'ancien locataire de la Maison Blanche avait également fait fermer deux complexes résidentiels russes dans le nord-est des Etats-Unis. Washington estimait qu'ils étaient utilisés par des espions russes.

Lire aussi : Trump confirme avoir été sarcastique en remerciant Poutine d'avoir renvoyé des diplomates américains

A l'époque, le président russe Vladimir Poutine avait fait le choix de ne pas réagir, attendant de voir quelle serait l'attitude de l'administration Trump. Il avait pris le parti d'inviter les enfants des diplomates américains à la fête traditionnelle organisée au Kremlin à l'occasion du Nouvel An et du Noël orthodoxes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.