Une foule hostile empêche l'organisateur de la manifestation de Charlottesville de prendre la parole

Une foule hostile empêche l'organisateur de la manifestation de Charlottesville de prendre la parole© Justin Ide Source: Reuters
Jason Kessler poussé dans les buissons par une manifestante alors qu'il tente d'évacuer les abords de l'hôtel de ville de Charlottesville, le 13 août.

Au lendemain des événements tragiques liés à la manifestation de l'«Alt-right» et de l'extrême droite américaines, l’activiste Jason Kessler n'a pu tenir sa conférence de presse. Il a dû être évacué sous la pression du public.

La tension ne retombe pas à Charlottesville, dans l'Etat américain de Virgnie. Jason Kessler, l'organisateur du rassemblement «Unite the right» du 12 août, a tenté de tenir une conférence de presse au lendemain de la manifestation, mais a dû renoncer face à une foule hostile. 

Lorsque il s'est présenté devant l'hôtel de ville pour prendre la parole, des manifestants l'ont accueilli aux cris de «honte !», «assassin !», utilisant des cornes de brume pour couvrir sa voix. Alors qu'il essayait de se faire entendre parmi un intense brouhaha, deux personnes se sont précipitées face à lui pour l'invectiver. Dans le chaos grandissant, il a finalement été contraint d'interrompre prématurément son intervention et de quitter les lieux.

Auteur: RT France

Le 12 août, un rassemblement de milliers de militants de l'«Alt-right» (la «droite alternative») et de l'extrême droite américaines, opposés au retrait d'une statue du général confédéré Robert Edward Lee, a dégénéré en violents affrontements avec des contre-manifestants. Dans ce contexte extrêmement tendu, les autorités locales ont déclaré l'état d'urgence. En outre, une voiture a foncé dans une foule de contre-manifestants, provoquant la mort d'une femme et blessant 19 autres personnes.

Lire aussi : «La haine et la division doivent cesser» : Donald Trump condamne les violences de Charlottesville

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.