Afghanistan : un soldat de l’OTAN tué dans une attaque suicide

- Avec AFP

Afghanistan : un soldat de l’OTAN tué dans une attaque suicide © Omar Sobhani Source: Reuters
Des militaires de l'OTAN en Afghanistan

Au nord de Kaboul, une attentat kamikaze revendiqué par les taliban a fait un mort et six blessés, selon l'OTAN.

«Un soldat de l'opération Resolute support a été tué et six autres personnes blessées, cinq soldats et un interprète, quand leur patrouille a été attaquée par un kamikaze», a fait savoir un porte-parole dans un communiqué.

L'attaque, revendiquée par les taliban sur les réseaux sociaux, a eu lieu dans la soirée du 3 août dans le district de Qarabagh, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Kaboul près de la base militaire américaine de Bagram, la plus importante du pays.

Les nationalités du défunt et des blessés n'ont pas été précisées. «Les blessés ont été traités à l'hôpital militaire américain de la base de Bagram. Tous se trouvent dans un état stable», a précisé l’OTAN.

Néanmoins, sur Twitter, l'ONG italienne Emergency a annoncé que douze blessés avaient été acheminés à son hôpital de Kaboul. Emergency précise que ces patients ont été blessés dans l'explosion de Qarabagh, laissant craindre des victimes parmi les civils.

Selon l’OTAN, la patrouille visée était conduite en partenariat avec les forces armées afghanes quand un assaillant a déclenché l'engin explosif qu'il portait sur lui.

Le 2 août, deux soldats américains ont été tués et quatre blessés dans l'attaque de leur convoi par les taliban dans le sud du pays, près de l'aéroport de Kandahar et à proximité de leur base militaire.

Début mai, huit civils avaient été tués dans un attentat visant un convoi américain sur une large avenue de Kaboul à une heure de grande affluence, et 28 avaient été blessés. Trois soldats de la coalition avaient été légèrement blessés dans cette attaque, revendiquée par le groupe Etat islamique.

L'OTAN compte plus de 13 000 soldats déployés dans le pays, dont 8 400 Américains qui attendent l'annonce des renforts demandés par leur commandant, le général John Nicholson. 

Lire aussi : 1 662 morts et 3 581 blessés : record de victimes civiles en Afghanistan depuis janvier

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.