Afghanistan : deux soldats américains tués dans un attentat-suicide des talibans

- Avec AFP

Afghanistan : deux soldats américains tués dans un attentat-suicide des talibans © Wikipédia
L'aéroport de Kandahar en Afghanistan

Un kamikaze a attaqué le 2 août un convoi de l'OTAN près de l'aéroport de la ville de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, tuant deux soldats américains. Les talibans ont revendiqué l'attentat.

Un convoi de l'OTAN a été visé par un attentat-suicide près de l'aéroport de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan le 2 août. Les autorités afghanes ont confirmé l'attaque qui «a fait des victimes», selon un porte-parole de Resolute Support, l'opération de l'OTAN en Afghanistan. Plus tard dans la journée, un communiqué de Washington a annoncé que deux soldats américains avaient perdu la vie dans l'attaque. 

«Je peux confirmer que deux soldats américains ont été tués au combat à Kandahar, Afghanistan, quand leur convoi a été attaqué», a indiqué le capitaine de vaisseau américain Jeff Davis dans un communiqué. 

Selon le porte-parole de la police provinciale Zia Durrani, «une voiture piégée a foncé sur un convoi des forces étrangères vers midi à Daman», près de l'aéroport de Kandahar. 

Aucune information ne fait état de victimes civiles, selon le correspondant de l'AFP sur place.

Un porte-parole des talibans a revendiqué cette opération par SMS environ deux heures plus tard.

Les insurgés sont très présents dans la région de Kandahar, majoritairement pachtoune, à la frontière avec le Pakistan. L'aéroport de Kandahar abrite une base militaire majeure utilisée par les troupes internationales qui appuient les forces de sécurité afghanes dans le pays.

Le dernier attentat en date contre les forces de l'OTAN s'est produit début mai à Kaboul à une heure de grande affluence, tuant huit passants et en blessant 28 autres.

Trois soldats de la coalition avaient été blessés mais la plupart des victimes étaient des civils.

Par ailleurs début juillet, un soldat américain a été tué et deux autres blessés au cours d'une opération contre les talibans dans le Helmand, l'autre place-forte des insurgés dans le sud.

Lire aussi : Seize policiers afghans perdent la vie dans un bombardement américain

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»