Cisjordanie : trois Palestiniens tués lors de violents heurts avec les forces israéliennes

- Avec AFP

Cisjordanie : trois Palestiniens tués lors de violents heurts avec les forces israéliennes© Ronen Zvulun Source: Reuters
Illustration : un homme palestinien blessé est porté par la foule à Jérusalem-est
Suivez RT France surTelegram

La situation reste très tendue à Jérusalem-Est, théâtre d'affrontements entre forces de l'ordre israéliennes et Palestiniens. Depuis le 14 juillet, les musulmans voulant accéder à l'esplanade des Mosquées doivent se plier à des contrôles drastiques.

Trois Palestiniens ont trouvé la mort en Cisjordanie le 21 juillet 2017, journée marquée par de nouveaux affrontements entre les forces de l'ordre israéliennes et des Palestiniens.

Un homme a ainsi été tué dans le quartier d'Al-Tur, à Jérusalem-Est, occupé et annexé par Israël, selon le ministère de la Santé palestinien. Un autre Palestinien avait été abattu par balle peu de temps auparavant dans un autre quartier de Jérusalem-Est, alors que de violents heurts ont éclaté après la grande prière des musulmans aux abords de la Vieille ville. Israël en a interdit l'accès aux Palestiniens de moins de 50 ans dans un contexte de fortes tensions autour de l'esplanade des Mosquées depuis une semaine.

Un troisième a également perdu la vie à Abou Dis, en Cisjordanie occupée. «Un Palestinien est mort après avoir été visé au cœur avec des balles réelles», a ainsi fait savoir le ministère palestinien de la Santé qui n'a pas donné plus de détails.

Mesures de sécurité drastiques à l'encontre des Palestiniens

Les Palestiniens protestent en effet contre l'installation de portiques de sécurité aux entrées de l'esplanade des Mosquées. Celle-ci a été décidée après une attaque meurtrière contre des policiers israéliens le 14 juillet dernier.

Les Palestiniens craignent de voir Israël prendre le contrôle exclusif de l'esplanade où se trouve la mosquée al-Aqsa, troisième lieu saint de l'islam, un site qui est également révéré par les juifs sous le nom de mont du Temple.

Afin de marquer leur désapprobation, les fidèles musulmans ne prient plus sur l'esplanade depuis le 16 juillet et le font en dehors du site. Des affrontements avec la police ont eu lieu quasi quotidiennement cette semaine, faisant de nombreux blessés.

Ce 21 juillet, dans le but d'éviter de nouveaux débordements à l'occasion de la grande prière hebdomadaire, habituellement suivie par des milliers de fidèles, la police israélienne a pris la décision exceptionnelle d'interdire aux hommes de moins de 50 ans d'accéder à la vieille ville.

L'esplanade des Mosquées est située dans la Vieille ville, secteur palestinien de Jérusalem. Son annexion par Israël n'a jamais été reconnue par la communauté internationale.

Lire aussi : Tensions toujours très vives aux entrées de l'esplanade des Mosquées (VIDEO)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix