La télévision irakienne annonce la mort d'al-Baghdadi, mais le Pentagone n'a «pas d'informations»

La télévision irakienne annonce la mort d'al-Baghdadi, mais le Pentagone n'a «pas d'informations» © Prakash Singh Source: Reuters
Photo d'illustration

D'après la chaîne irakienne Al Sumaria, le leader de Daesh aurait bien été tué. Mais l'information n'est toujours pas confirmée, pas plus par les Etats-Unis, à la tête de la coalition internationale, que par l'organisation terroriste elle-même.

Le chef de Daesh, Abou Bakr al-Baghdadi, est-il bel et bien mort ? Oui, selon la chaîne de télévision irakienne Al Sumaria, qui met en avant une source présentée comme proche de l'organisation terroriste dans la province de Ninive en Irak. «[Daesh] l'a annoncé dans une très brève déclaration», a affirmé la chaîne, ajoutant qu'un successeur devrait être annoncé.

C'est également ce qu'affirme le controversé Observatoire syrien des droits de l'Homme, animé depuis le Royaume-Uni. Celle-ci a confirméé à l'agence de presse Reuters qu'il disposait «d'informations confirmées de dirigeants – dont un haut placé – de l'Etat islamique à l'Est de Deir ez-Zor», selon lesquelles Abou Bakr al-Baghdadi était bien mort. L'activiste a ajouté que ses sources n'avaient pas précisé quand ni comment il était mort.

Pour autant, le Pentagone, dont un représentant a été cité par Reuters, a déclaré ne pas avoir d'informations concernant la mort supposée du leader de l'organisation terroriste. «Malgré tous les rapports de qualité que nous recevons, provenant de toutes les sources imaginables, je suis dans l'impossibilité de confirmer ou infirmer tant l'endroit où [al-Baghdadi] se trouve, pas plus que de confirmer s'il est mort ou vif», a déclaré le lieutenant général Stephen Townsend, cité par Reuters. 

Au micro de Fox News par la voix de Sebastian Gorka – un conseiller de Donald Trump – la Maison Blanche a de son côté déclaré prendre toutes ces informations «avec des pincettes». «Nous allons vérifier. Nous allons analyser les renseignements disponibles [...] et nous ferons une déclaration quand nous aurons établi les faits», a-t-il expliqué.

Al-Baghdadi annoncé mort déjà plusieurs fois

Ce n'est pas la première fois que le leader de Daesh est donné pour mort. Le 16 juin, le ministère russe de la Défense avait affirmé qu'il était probable qu'Abou Bakr al-Baghadadi ait été tué lors d'une frappe aérienne dans les environs de Raqqa, photos aériennes à l'appui. Puis, le 22 juin, le vice-ministre des Affaires étrangères russe Oleg Syromolotov avait déclaré qu'il était «hautement probable» que le chef de l'organisation terroriste ait bien trouvé la mort lors de l'opération militaire russe.

Reste que pour Daesh, l'annonce de sa mort aurait un effet catastrophique sur le moral des combattants djihadistes, alors que l'organisation ne cesse de reculer sur le terrain, notamment à Mossoul, en Irak. Ce n'est pas donc de Daesh que pourrait venir une confirmation de la mort du leader. ll n'y a eu ainsi aucune communication via les canaux officiels de l'Etat islamique à ce sujet pour le moment, ni sur la messagerie Telegram utilisée par le groupe terroriste.

De son vrai nom Ibrahim Awad Ibrahim Ali al-Badri, le leader était apparu pour la première fois dans la mosquée al-Nouri de Mossoul en juillet 2014, afin de proclamer un «califat islamique».

Lire aussi : Al-Baghdadi : parcours d'un djihadiste devenu chef d'une organisation terroriste tentaculaire

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.