«Sexe : Inconnu» : le Canada délivre un document officiel non-genré à un nouveau-né

«Sexe : Inconnu» :  le Canada délivre un document officiel non-genré à un nouveau-né© Gender Free ID Coalition
Carte des Services de santé de Searyl

Une carte de sécurité sociale un peu spéciale a été remise au parent d’un jeune enfant canadien. Grâce à l’insistance de son géniteur, celle-ci mentionne en effet «inconnu» en face de la ligne correspondant au sexe du détenteur du document.

Kori Doty est un parent transgenre, qui se bat pour que le sexe de son enfant ne soit pas mentionné sur son certificat de naissance, ni sur aucun autre document délivré par le gouvernement.

«Je dirai que je ne sais pas encore, que rien ne presse pour coller ce type d’étiquette sur un gamin. Il ne s’agit pour l’instant que d’un enfant», répond Kori Doty quand on lui demande des détails sur le sexe de sa progéniture.

Lire aussi : La Cour de cassation refuse la mention «sexe neutre» pour l'état civil d'une personne intersexe

Le transgenre canadien aurait accouché de Searyl à la maison d’un proche au mois de novembre, le nouveau-né n’a donc pas été enregistré auprès des autorités médicales. Quand le nourrisson a été déclaré auprès de l’Agence des statistiques démographiques, Kori Doty a inscrit «inconnu» pour déterminer le sexe de son enfant, au lieu des traditionnels «masculin» ou «féminin». L’agence a accepté cette inscription, mais a refusé de délivrer un certificat de naissance à Searyl, l’indication du genre du récipiendaire étant péremptoire pour l’obtention du document.

«Sexe : Inconnu» :  le Canada délivre un document officiel non-genré à un nouveau-né© Kori Doty / Facebook

Le parent de l’enfant a alors fait appel de cette décision, d’après le Vancouver Sun, et a contre toute attente reçu une carte des services de Colombie britannique, dépourvue de notion de genre.

«Je ne détermine pas le sexe de mon enfant», a fait savoir Kori Doty dans un communiqué. «Ce sera à Searyl de décider, de développer son identité sexuelle quand le temps sera venu», a-t-il ajouté, avant de lancer : «Je ne vais pas dévoiler ses choix en me basant sur la détermination du sexe après la simple inspection de ses organes génitaux.»

Il ne s’agit pas d’un cas isolé, des précédents ont été observés dans d’autres provinces canadiennes. L’Alberta autorise à mettre un X pour qualifier le sexe d’une personne – en lieu des M et F – sur les certificats de naissance et autres documents gouvernementaux. Dans l’Ontario, le genre neutre est autorisé pour les cartes de sécurité sociale et les permis de conduire et devrait être étendu aux certificats de naissance en 2018.

En savoir plus : La Norvège en passe d’introduire un troisième genre ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»