Brexit : les négociations entre Londres et Bruxelles débuteront le 19 juin, comme prévu

- Avec AFP

Brexit : les négociations entre Londres et Bruxelles débuteront le 19 juin, comme prévu
Le Premier ministre britannique Theresa May et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker en avril 2017, photo ©Justin TALLIS / AFP

Malgré la déconvenue du parti conservateur et de Theresa May lors des élections législatives, Londres et Bruxelles entameront les négociations dès le 19 juin. Le Royaume-Uni est supposé quitter l'Union européenne en mars 2019.

Le ministère britannique chargé du Brexit a confirmé le 15 juin que le Royaume-Uni et l'Union Européenne (UE) débuteraient bien le 19 juin les négociations sur le Brexit. Cette date avait été fixée avant les élections législatives anticipées du 8 juin au Royaume-Uni. Mais le revers électoral essuyé par le Premier ministre conservateur Theresa May, qui a perdu la majorité absolue, a fait craindre la remise en cause de ce calendrier.

C'est David Davis, ministre chargé du Brexit qui mènera les négociations formelles avec le français Michel Barnier, négociateur en chef de la Commission européenne. La première étape, qui commencera le 19 juin, devra être consacrée à trouver un accord sur les dossiers considérés comme prioritaires par les 27 Etats membres de l'UE, tels que le «règlement financier», c'est à dire le paiement par Londres de tous ses engagements financiers pris au sein de l'Union.

L'UE demande en outre que les trois millions de ressortissants européens résidant au Royaume-Uni puissent continuer de jouir de leurs droits. Sur ce dossier, Londres attend la réciprocité pour les sujets britanniques installés sur le territoire européen avant le 29 mars, date à laquelle Theresa May a officiellement déclenché la procédure de sortie de l'UE.

Le 11 juin, Theresa May avait déjà réaffirmé, lors d'un entretien téléphonique avec la chancelière allemande Angela Merkel, que les négociations seraient bien ouvertes malgré sa déconvenue électorale. Afin de recouvrer la majorité absolue au parlement britannique, les conservateurs devront s'allier avec le Parti unioniste démocratique (DUP) nord-irlandais.

Le Royaume-Uni va devoir jouer serré à la table des négociations, alors que le pays doit quitter l'Union européenne à la fin du mois de mars 2019.

Lire aussi : Emmanuel Macron : la «porte est toujours ouverte» pour que le Royaume-Uni reste dans l'UE

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.