Emmanuel Macron : la «porte est toujours ouverte» pour que le Royaume-Uni reste dans l'UE

- Avec AFP

Emmanuel Macron : la «porte est toujours ouverte» pour que le Royaume-Uni reste dans l'UE© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP Source: AFP

Les négociations du Brexit commenceront comme prévu la semaine prochaine, a assuré à Paris le Premier ministre Theresa May aux côtés du président Emmanuel Macron.

«Le calendrier pour les négociations du Brexit est maintenu et elles commenceront la semaine prochaine», a déclaré Theresa May très affaiblie depuis son échec aux législatives la semaine dernière, dans le jardin de l'Elysée. Emmanuel Macron venait de redire son souhait que ces négociations «démarrent le plus rapidement possible».

Le président français, comme le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble l'avait fait déjà dans la journée, a lancé que «la porte (était) toujours ouverte» pour que le Royaume-Uni reste dans l'Union européenne «tant que la négociation du Brexit n'est pas achevée».

Mais «une fois commencée, il est beaucoup plus difficile de revenir en arrière», a ajouté Emmanuel Macron, qui a affirmé «respecter la volonté du peuple britannique».

Theresa May, en pleine tourmente après ses élections ratées, va devoir aborder ces négociations en position fragilisée, contrastant avec le triomphe presque insolent de la stratégie électorale du nouveau président français. Ses partisans sont en position de rafler une large majorité absolue dimanche, au deuxième tour des législatives. 

Interrogée pour savoir si son propre affaiblissement politique la ferait revenir sur l'hypothèse d'un «Brexit dur», Theresa May a affirmé qu'il existait «une volonté commune au sein du peuple britannique».

Ce processus mènera à un arrangement, concernant le Brexit, qui, souligne le Premier ministren, «servira les intérêts du Royaume-Uni et ceux des 27 membres de l'Union européenne».

Lire aussi : Le résultat des élections britanniques va déclencher «une période durable d’instabilité politique»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales