Le résultat des élections britanniques va déclencher «une période durable d’instabilité politique»

Le résultat des élections britanniques va déclencher «une période durable d’instabilité politique»© Phil Noble Source: Reuters
Les protestations à Halifax, mai 2017

Les élections au Royaume-Uni ont engendré un Parlement indécis. La Grande-Bretagne va suivre la direction de l’Italie, ce qui est une très mauvaise nouvelle, juge Jamie Whyte, directeur de recherche à l’Institut des affaires économiques.

RT : Les résultats des élections législatives britanniques sont-ils un choc pour vous ?

Jamie Whyte (J. W.) : Cela a évidemment été une surprise. Mais il était risqué de convoquer cette élection. Lorsque vous êtes Premier ministre, à quoi cela sert-il d’offrir à votre opposition l’opportunité de mener campagne contre vous ? C’est ce qui vient de se passer. La campagne des Tories a été insipide, ils n’ont pas mis en lumière les carences du Parti travailliste de Jeremy Corbyn. Nous nous retrouvons maintenant avec ces résultats surprenants et alarmants dans le contexte économique actuel.

La position du Parti travailliste sur le Brexit n’est actuellement pas très différente de celle des Tories

RT : En convoquant cette élection, les conservateurs voulaient que celle-ci porte sur le Brexit, mais finalement bien d'autres sujets se sont invités dans les débats… Pourquoi cela s'est-il passé ainsi ?

J. W. : En partie parce que la position du Parti travailliste sur le Brexit n’est actuellement pas très différente de celle des Tories. Ils acceptent le fait accompli du Brexit, ils veulent négocier, il n’ont pas une position radicalement différente. Il était donc difficile de baser leur campagne sur cela. De plus, les Tories n’ont pas clairement fait savoir quel serait leur axe de négociation sur le Brexit, ce qui les différencie du Parti travailliste. C’est pourquoi ce n’était pas seulement une élection portant sur le Brexit.

D'autres sujets ont été abordés. D’un côté, vous avez les conservateurs qui cherchent à avoir de plus en plus le contrôle de l’économie : Theresa May soutient une politique industrielle, elle veut plafonner les prix du pétrole... Ce sont des mesures semblables à celles d’Ed Miliband. De l’autre côté vous avez le Parti travailliste, encore plus à gauche, qui aspire à tout nationaliser. Cela ressemble à quelque chose que l'on a connu dans les années 1970. C’était à mon avis une élection plutôt bizarre.

Theresa May est plutôt des responsables politiques qui travaillent comme une machine, elle est plus robotique

RT : Quel est le rôle de la personnalité des responsables politiques dans ce résultat ?

J. W. : Je ne suis pas fan de la politique poursuivie par Jeremy Corbyn, mais je dois dire qu'il est naturel et accessible. J’aime ce côté humain qu’il possède, cela parle à beaucoup de gens. Theresa May fait plutôt partie des responsables politiques qui travaillent comme des machines, elle agit plus comme un robot. Le monde occidental en a assez de ce modèle de politique. 

RT : Qu’est-ce que ce Parlement indécis implique au niveau politique ? Vous attendez-vous à la formation d’une sorte de coalition ?

J. W. : Le résultat est à l’opposé du but initial recherché, de la raison pour laquelle Theresa May a décidé d’organiser cette élection – renforcer son mandat et asseoir une position forte pour négocier le Brexit. Dans le cas du Parlement, les résultats sont aux antipodes de ce qu'elle souhaitait. J’ai très peur que cette élection ne déclenche une période durable d’instabilité politique au Royaume-Uni. Le Brexit en lui-même a un grand potentiel de déstabilisation, et si nous avons en plus une politique intérieure instable, la Grande-Bretagne va suivre la direction de l’Italie. Potentiellement, c’est une très mauvaise nouvelle.

Lire aussi : Elections anticipées au Royaume-Uni : Theresa May renverse l'échiquier politique en Europe

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»