La presse britannique sous le choc des résultats des élections au Royaume-Uni

- Avec AFP

La presse britannique sous le choc des résultats des élections au Royaume-Uni Source: Reuters
L’échec de Theresa May a fait vivement réagir la presse du Royaume

Theresa May «suspendue à un fil», «le Royaume-Uni sur le fil du rasoir» : la presse britannique était sous le choc le 9 juin alors que de nouvelles projections montrent que les conservateurs auraient perdu leur majorité au Parlement.

«Le grand pari de May échoue», titre à la Une le quotidien The Times, proche des conservateurs, soulignant que le rêve du Premier ministre de renforcer sa majorité «semble réduit en lambeaux».

«Alors que Bruxelles suit la situation avec attention, il y a des craintes que le Royaume-Uni se retrouve dans une position fragilisée lorsque les négociations sur le Brexit commenceront dans dix jours», ajoute le journal.

Percée des travaillistes de Jeremy Corbyn

Selon une estimation Ipsos/MORI à la fermeture des bureaux de vote, les conservateurs des Tories décrocheraient 314 sièges, contre 330 dans l'assemblée sortante, tandis que les travaillistes de Jeremy Corbyn gagneraient 37 sièges à 266 mandats.

«Projections choc pour May», titrent le Guardian et le Daily Telegraph. «Mayhem» (chaos), annonce le Sun en optant comme d'habitude pour le jeu de mots. Le journal évoque un «désastre» et craint une «coalition du chaos».

Le Daily Mail, soutien inconditionnel de Theresa May, décrit un «Royaume-Uni sur le fil du rasoir». Il craint un pays «plongé dans le chaos politique» avec «même la possibilité de voir Jeremy Corbyn s'emparer des clés du 10 Downing Street».

Le Premier ministre «a échoué de manière désastreuse», ajoute le tabloïd, après avoir mené «la pire campagne de l'histoire» du pays, en citant un ministre s'exprimant sous couvert de l'anonymat.

«Suspendue à un fil», titre le Daily Mirror, tabloïd de gauche, en publiant une photo de la toujours chef du gouvernement, cheveux ébouriffés, devant Downing Street. «Le résultat pourrait lui coûter son poste», ajoute le journal.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.