Estonie : des soldats français s'entraînent dans le cadre d'exercices de l'OTAN à la frontière russe

Estonie : des soldats français s'entraînent dans le cadre d'exercices de l'OTAN à la frontière russe Source: AFP
Soldats français sur la base militaire de Tapa en Estonie le 22 mai 2017

Plus de 300 soldats français ont effectué leurs premières manœuvres en Estonie le 23 mai dans le cadre du renforcement de la présence militaire de l'OTAN aux frontières russes. Moscou s’inquiète de ce qui constitue «une première depuis 1812».

Pour la première fois, des troupes françaises s'entraînaient sur le territoire estonien dans le cadre des exercices «Spring Storm» organisés par l'OTAN, le 23 mai. Plus de 300 soldats français, notamment soutenus par des chars Leclerc, ont donc participé à des manœuvres dans un terrain boisé près de Tapa, dans le nord de l'Estonie, à quelques kilomètres de la frontière russe. 

Détaché sur place le 20 mars dernier, le contingent français constitue aujourd'hui la composante la plus importante ce bataillon international de l'OTAN sous commandement britannique en Estonie. Ce déploiement s'inscrit dans le cadre du renforcement du flanc oriental de l'Alliance atlantique face à la supposée menace russe, décidé lors du sommet de Varsovie en juillet 2016.

L'armée française considère la «menace russe» comme suffisamment crédible pour justifier un tel déploiement militaire. «Au regard des événements de ces dernières années, il me semble normal que les pays baltes puissent ressentir une certaine inquiétude vis-à-vis de leur voisin», explique ainsi à l'AFP un lieutenant-colonel sous anonymat. Néanmoins, celui-ci concède : «A l'heure actuelle, c'est plus un jeu de communication.»

Outre l'Estonie, la Pologne, la Lituanie et la Lettonie sont également le théâtre d'un renforcement de la présence de l'OTAN depuis le début l'été 2016. Après une période d'entraînement de quatre mois, les soldats français déployés en Estonie se déplaceront en Lituanie voisine, où ils intégreront un autre bataillon de l'OTAN, sous commandement allemand. On ignore pour l'instant si l'intensification de la présence militaire de l'OTAN aux frontières russes est appelée à se poursuivre et dans quelle mesure.

L'ambassadeur de Russie en France Alexandre Orlov a noté le 19 mai dernier que les troupes terrestres françaises étaient présentes aux frontières de la Russie «pour la première fois depuis 1812», année de la campagne napoléonienne contre la Russie. Cette dernière a critiqué à nombreuses reprises ce renforcement de la présence de l’OTAN à ses portes, qu’elle qualifie de menace pour sa sécurité nationale. En février dernier, notamment, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexeï Mechkov avait estimé que les mesures prises par l'Alliance constituaient «une menace pour la Russie».

Lire aussi : L'ONU s'inquiète d'une menace de guerre nucléaire «au plus haut depuis la guerre froide»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales