L’OTAN déploie des armes lourdes britanniques et françaises en Estonie

L’OTAN déploie des armes lourdes britanniques et françaises en Estonie© BRIAN ROBERTS Source: AFP
Des chars britanniques Challenger

Un bataillon de l’Alliance composé de contingents et d’armes lourdes britanniques et français est en train d'être déployé en Estonie. Plusieurs chars et véhicules ainsi que 1 100 militaires vont ainsi investir le pays balte.

Des armes lourdes britanniques, dont des chars Challenger, des véhicules blindés Warrior et des drones de renseignement débarquent en Estonie ce 22 mars, a fait savoir l’Etat-major de l’Estonie. La France déploiera quant à elle des chars Leclerc, des véhicules de combat d’infanterie VBCI et d'autres véhicules blindés. La date du déploiement des capacités militaires françaises n’est pas connue.

Les premiers détachements français et britanniques du bataillon de l’OTAN sont déjà arrivés en Estonie. Le 20 mars, 50 militaires français ont débarqué. Trois jours plus tôt, c'était le cas de 130 militaires britanniques. Le bataillon de l’OTAN prendra position près de la ville de Tapa, dans le nord-est de l’Estonie, à une centaine de kilomètres de la frontière russe et devrait être opérationnel vers la mi-avril. D'ici là, près de 800 militaires britanniques et 300 militaires français devraient être déployés dans ce pays balte. Il est prévu que le contingent français y reste stationné pendant huit mois, avant d'être remplacé par des militaires danois.

Ce déploiement de l’OTAN en Estonie a été décidé lors du sommet de Varsovie, en juillet 2016. Les membres de l’Alliance se sont mis d'accord pour envoyer des troupes dans les pays baltes et en Pologne pour «faire face à la Russie» dans la région. En plus de ce bataillon franco-britannique en Estonie, le Canada enverra des hommes en Lettonie, l'Allemagne en Lituanie et les Etats-Unis en Pologne.

Lire aussi : Un bataillon de l’OTAN «pleinement prêt à utiliser la force létale» sera déployé en Pologne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage