Sanctions ukrainiennes contre la Russie : Moscou porte plainte devant l'OMC

Sanctions ukrainiennes contre la Russie : Moscou porte plainte devant l'OMC Source: Reuters
La Banque centrale russe (photo d'illustration)

La Russie a annoncé qu’elle avait porté plainte contre l’Ukraine devant l’OMC, reprochant à cette dernière d’avoir interdit l’accès à des sites internet russes. Des mesures dont Moscou dit qu’elles «violent le droit du commerce international».

Depuis 2014, Kiev a adopté une série de sanctions contre Moscou que la Russie entend désormais contester légalement en se tournant vers l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Une plainte a été déposée auprès de Roberto Azevêdo, directeur général de l'OMC, par le gouvernement russe.

«Le nombre de mesures anti-russes, ainsi que leur nature, démontrent que l'Ukraine viole de manière systématique et consciente ses obligations internationales en termes de commerce, ainsi qu'à d'autres niveaux», a déclaré Maxime Oreshkin, ministre russe du Développement économique, selon l'agence de presse TASS. 

Lire aussi : Le blocage de sites russes coûterait un milliard de dollars à Kiev et prendrait deux ans

Cette annonce intervient alors que Kiev a franchi une nouvelle étape en prolongeant et en élargissant des sanctions contre des citoyens et organismes russes. Le 16 mai, le président ukrainien Petro Porochenko a signé un décret interdisant pour trois ans depuis le territoire ukrainien l'accès aux réseaux sociaux russes VKontakte (l'équivalent de Facebook) et Odnoklassniki, ainsi qu'aux  moteurs de recherche Yandex et Mail.ru. Le groupe de cybersécurité Kaspersky Lab figure lui aussi sur la liste noire ukrainienne.

Au total, 468 sociétés russes et ukrainiennes et 1 228 individus sont ciblés par ce décret.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, avait qualifié ces mesures de «nouvelle manifestation de la politique inamicale et court-termiste [des autorités ukrainiennes]».

Lire aussi : Les projets de loi ukrainiens visant l’Eglise orthodoxe : le pape convoque l’ambassadeur d’Ukraine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.