Les projets de loi ukrainiens visant l’Eglise orthodoxe : le pape convoque l’ambassadeur d’Ukraine

Les projets de loi ukrainiens visant l’Eglise orthodoxe : le pape convoque l’ambassadeur d’Ukraine © Max Rossi Source: Reuters
Le pape François

Les tensions autour des projets de loi ukrainiens sur le contrôle de l'Eglise russe dans le pays continuent de croître. Après que le patriarche de Russie a demandé au pape d’intervenir, l’ambassadeur d’Ukraine a été convoqué au Vatican.

Le pape François a convoqué l’ambassadeur d’Ukraine près le Saint-Siège après que les projets de loi controversés visant l’Eglise orthodoxe russe ont été proposés en Ukraine.

«Le Vatican s’inquiète de la possibilité de l’adoption des projets de loi 4128 et 4511 [visant l’Eglise orthodoxe russe]. Notre ambassadeur d’Ukraine auprès du Vatican a été convoqué. Le Vatican est complètement solidaire de la position exprimée par l'évêque catholique Stanislav Chirokoraduk à ce sujet», a écrit sur sa page Facebook Nikolaï Danilevitch, archiprêtre de l’Eglise orthodoxe ukrainienne dépendant du patriarcat de Moscou,

Critiquant les velléités législatives ukrainiennes concernant l’Eglise orhodoxe, Stanislav Chirokoraduk avait déploré le 16 mai : «Comment peut-on proposer tels projets de loi ? Si l’Eglise existe, elle a ses propres lois […] C’est une humiliation de l’Eglise.»

Le 18 mai, le Parlement ukrainien a reporté sine die le vote sur ces projets de loi, faute de disposer d'une majorité pour les faire accepter. L’un de ces projets prévoit que les organisations religieuses dont la direction est basée dans un «Etat agresseur» – un terme que Kiev utilise actuellement pour désigner la Russie – soient obligées de se mettre d'accord avec les autorités ukrainiennes pour ce qui est de la nomination des métropolites et des évêques, ainsi que de s'enregistrer à nouveau auprès des autorités ukrainiennes pour être placées sous surveillance. L’autre projet de loi propose de changer la «Loi sur la liberté de conscience et les organisations religieuses» et de définir l’appartenance à une communauté religieuse sur la base de «l’auto-identification». En d’autres termes, un groupe suffisamment large de fidèles d'une paroisse serait en mesure de faire changer la confession d’une église.

L’Eglise orthodoxe russe a dénoncé ces projets de loi et le patriarche russe Kirill a même appelé le pape, l’ONU et des dirigeants mondiaux à intervenir. L’Eglise orthodoxe ukrainienne rattachée au patriarcat de Moscou regroupe la majorité des paroisses orthodoxes en Ukraine. Une partie des églises orthodoxes du pays est contrôlée par l'Eglise orthodoxe d'Ukraine du patriarcat de Kiev et l’Eglise ukrainienne orthodoxe autocéphale, non reconnues par la communion des Eglises orthodoxes, qui rassemble la majorité des Eglises orthodoxes dans le monde.

Lire aussi : Des milliers d’Ukrainiens prient à Kiev contre un projet de loi visant l'Eglise orthodoxe russe

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales