«We» : en deux lettres Donald Trump met Twitter en ébullition

«We» : en deux lettres Donald Trump met Twitter en ébullition© Yuri Gripas Source: Reuters
Suivez RT France surTelegram

Publier un message par accident lorsqu'on a 29 millions d'abonnés ne va pas sans conséquences. Le président américain qui a diffusé le mot «We» pendant quelques minutes seulement a pu prendre la mesure de son impact à l'aune des réactions provoquées.

Le président américain Donald Trump est un des dirigeants qui maîtrise le mieux l'art des réseaux sociaux et plus particulièrement de Twitter. Habitué des sorties fracassantes en 140 caractères, il est cette fois-ci parvenu a créer un nouveau «meme» par accident, avec deux simples lettres.

En publiant un message – rapidement supprimé – à ses 29 millions d'abonnés avec le seul mot «We» («Nous» en français), il a ravivé la flamme créatrice des internautes, qui ont cherché sans relâche à pénétrer dans le psyché du milliardaire.

Certains ont semblé inquiets de ce que pouvait contenir la suite du message sibyllin du président américain, suggérant qu'il annonçait ni plus moins que le début de la fin pour les Etats-Unis.

D'autres ont pris le parti de faire passer un message à leur président, en lui écrivant : «"Nous" devons savoir que nous pouvons avoir confiance en notre gouvernement».

«We the people», les premiers mots de la Constitution américaine, ont également eu un franc succès, les internautes en profitant pour adresser leurs demandes souvent très politiques à Donald Trump.

Le locataire de la Maison Blanche s'est aussi fait tancer pourur son rapprochement avec la Russie et son président Vladimir Poutine, avec lequel il entend normaliser les relations.

Anticipant la réaction de son porte-parole Sean Spicer, un internaute a ironisé sur la déclaration qu'il pourrait faire : «Le tweet du président parle de lui-même.»

Ses supporters ont pour leur part loué deux lettres qui rassemblent, jugeant son tweet «minimaliste mais inclusif».

Lire aussi : En un seul tweet, Donald Trump provoque un mini-krach de l'action Boeing

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix