En réponse aux rumeurs, Poutine rappelle que «seul le peuple peut choisir le prochain président»

En réponse aux rumeurs, Poutine rappelle que «seul le peuple peut choisir le prochain président»© Mikhail Klimentiev Source: Sputnik
Vladimir Poutine

Les rumeurs annonçant l'actuel président de la Douma comme prochain président ont été démenties avec vigueur par l'actuel titulaire du poste, Vladimir Poutine. Celui-ci a évoqué l'Etat de droit qui prévaut dans le processus électoral du pays.

Des rumeurs concernant l'émergence d'un successeur à Vladimir Poutine ont émergé ces derniers jours. Ces bruits font de Viatcheslav Volodine, le président de le Douma, le prochain président de la Russie.

Cette question a été évoquée le 20 avril lors d’une réunion du comité patriotique Pobeda (Victoire), qui a pour but de développer une approche unifiée nationale à l’égard de la promotion du patriotisme et le traitement des anciens combattants. Lors de cette rencontre, le président de l’Association des invalides de guerre d'Afghanistan, Andreï Tchepournov, a étalé au grand jour le conflit en cours entre son organisation et le sénateur Frantz Klintsevitch. Le responsable politique l'aurait menacé dans un email, lui expliquant que «le successeur du président russe» lui accorderait «d’immenses pouvoirs». Selon Andreï Tchepournov, le sénateur a mentionné le président de la Douma, Viatcheslav Volodine, pour occuper ce poste.

Vladimir Poutine, présent lors de la réunion, a lui-même mis fin à ces rumeurs. «Le successeur du président est déterminé à l'occasion d'élections démocratiques par le seul peuple russe, et personne d’autre», a-t-il martelé.

Le lendemain, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a fait écho à cette déclaration du président russe. «Il n’y a rien de plus à ajouter. D’autant plus que le président a réagi de manière très claire à ce sujet. Il n’y a pas lieu de commenter davantage ces rumeurs. Tout est parfaitement clair», a-t-il précisé.

Les élections présidentielles en Russie doivent avoir lieu en mars 2018. Vladimir Poutine qui en est à son troisième mandat, n’a pas encore fait savoir publiquement s'il comptait se présenter.

Lire aussi : Elections présidentielles : comment les candidats voient-ils la relation franco-russe ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.