Erdogan juge les frappes américaines «insuffisantes» et attend d'autres mesures

- Avec AFP

Erdogan juge les frappes américaines «insuffisantes» et attend d'autres mesures Source: Reuters
Recep Tayyip Erdogan

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a salué les frappes américaines en Syrie, tout en les jugeant insuffisantes et en appelant à des mesures supplémentaires.

«Je salue cette mesure concrète et positive. Est-ce suffisant ? Je ne crois pas. Pour avoir des résultats probants, il est temps de prendre des mesures pour protéger le peuple syrien opprimé», a déclaré le président turc lors d'un discours à Antalya dans le sud du pays.

Sur ordre du président Donald Trump, les Etats-Unis ont tiré 59 missiles contre une base aérienne militaire en Syrie en représailles à une attaque chimique présumée qui a fait 86 morts, le 4 avril, dans une ville du nord-ouest de la Syrie, imputée à Bachar el-Assad, qui dément formellement.

«Je veux que les choses soient claires : tant que des enfants sont massacrés dans le monde, personne n'a le droit de se sentir en sécurité ou en paix», a ajouté Recep Tayyip Erdogan.

«Nous répétons l'importance de créer des zones de sécurité libérées de la terreur», a par ailleurs souligné le président turc.

Un appel déjà lancé plus tôt dans la journée par son porte-parole, Ibrahim Kalin, qui a qualifié l'initiative américaine de «réponse positive aux crimes de guerre du régime d'Assad».

«Pour éviter la reproduction de ce type de massacres, il est nécessaire d'instaurer sans tarder une zone d'exclusion aérienne et des zones de sécurité en Syrie», a-t-il affimé.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, a déclaré pour sa part que l'instauration de telles zones en Syrie était «plus importante que jamais».

Lire aussi : Frappes américaines sur une base syrienne : les Etats-Unis «prêts à aller plus loin»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage