Hommage à Saint-Pétersbourg : Tel-Aviv illuminée aux couleurs de la Russie, mais ni Berlin ni Paris

Hommage à Saint-Pétersbourg : Tel-Aviv illuminée aux couleurs de la Russie, mais ni Berlin ni Paris Source: Reuters
La mairie de Tel-Aviv, contrairement à la porte de Brandebourg ou à la tour Eiffel, a été illuminée aux couleurs du drapeau russe

La mairie de Tel-Aviv s'est parée le 3 avril des couleurs de la Russie après l'explosion à Saint-Pétersbourg. Mais Berlin n'a pas répété l'hommage qu'il avait rendu après la tuerie d'Orlando et la mairie de Paris s'est aussi pour le moment abstenue.

Après l'attentat meurtrier du métro de Saint-Pétersbourg, comme il est d'usage de le faire en pareilles circonstances dans de nombreuses villes du monde, Tel-Aviv a illuminé l'un de ses bâtiments principaux – en l'occurrence son hôtel de ville – aux couleurs de la Russie. Un geste symbolique destiné à exprimer la solidarité de l'Etat israélien envers les victimes, leurs proches et le peuple russe.

Le maire de Tel-Aviv, Ron Huldai, a par ailleurs publié un message de solidarité avec la Russie sur son compte Twitter, associant le drapeau israélien et le drapeau russe.

Toutefois, tous les pays n'ont pas réagi de la même manière. En Allemagne, où la porte de Brandebourg avait pourtant revêtu les couleurs des drapeaux français, belge, turc ou britannique après les différents attentats ayant touché Paris, Nice, Bruxelles, Istanboul et Londres, le sénat de la ville a fait savoir que le drapeau russe ne serait pas mis à l'honneur. «Berlin et Saint-Pétersbourg ne sont pas des villes jumelles», a expliqué un porte-parole de la municipalité.

Pourtant, si Berlin est certes jumelée avec Paris, elle ne l'est pas avec Nice. Par ailleurs, après l'attaque meurtrière perpétrée dans une boîte de nuit homosexuelle d'Orlando, aux Etats-Unis, la porte de Brandebourg avait été allumée aux couleurs de l'arc-en-ciel, comme l'étendard de la communauté gay – un détail qui n'a pas échappé à certains internautes. «Orlando n'est pas une ville jumelle de Berlin et ça n'a gêné personne», note cet utilisateur de Twitter.

D'autres anonymes ont d'ailleurs tenu à partager des images du monument emblématique de la capitale allemande, retouchées pour l'occasion, afin d'y inclure les couleurs du drapeau russe. Puisque les autorités ne le font pas, «le peuple allemand le fait», écrit un internaute.

A Paris, où la tour Eiffel est régulièrement illuminée pour rendre hommages à différents pays, notamment après des attaques terroristes, tel n'a pas été le cas après l'attentat de ce 3 avril perpétré à Saint-Pétersbourg. Certains, sur internet, s'étonnaient d'ailleurs de voir le monument «scintiller comme à l'ordinaire».

La mairie de Paris n'a pas encore communiqué de raison à cette absence d'illumination ou d'extinction, même si elle a exprimé ses condoléances aux victimes de l'explosion de Saint-Pétersbourg qui a fait 14 morts et 61 blessés, plus tôt dans la journée.

Une vague de témoignages de solidarité et de compassion s'est néanmoins levée dans le monde entier.

Lire aussi : La tour Eiffel, joystick de la propagande occidentale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales