Le ministre danois de l'Intégration s'offre un gâteau pour fêter un nouveau décret anti-immigration

Le ministre danois de l'Intégration s'offre un gâteau pour fêter un nouveau décret anti-immigration© Scanpix Denmark Source: Reuters
Inger Støjberg, ministre de l'Intégration du Danemark

Le ministre danois de l'Intégration, Inger Stojberg, a suscité la controverse en publiant sur Facebook des photos d'elle avec un gâteau pour célébrer l'ajout d'un cinquantième article à la loi sur la restriction de l'immigration.

Inger Stojberg, ministre danois de l'Intégration, a provoqué une tempête sur les réseaux sociaux en publiant une photo sur laquelle elle pose, souriante avec un gâteau dans les mains. Elle souhaitait ainsi se féliciter de l'ajout d'une cinquantième clause à la loi sur la restriction de l'immigration qu'elle a fait appliquer après sa prise de fonctions, en juin 2015. 

«Aujourd'hui, la cinquantième clause de restriction de l'immigration a été adoptée. Il faut fêter ça !», a ajouté Inger Stojberg en publiant un lien vers la liste des amendements sur les restrictions de l'immigration adoptés par son ministère.

Résultat : plus de 5 000 réactions et 600 commentaires en moins d'une heure. Selon le quotidien Politiken, jamais un post Facebook n'avait eu autant de succès au Danemark. Les critiques, évidemment, ne manquent pas.

Quand ce n'est pas Haifaa Awad, médecin, commentatrice et activiste danoise d'origine syrienne qui lui suggère «d'envoyer son post aux médecins syriens» qui soignent des enfants blessés et qui sont «bien loin de son fameux gâteau», c'est Morten Ostergaard, chef du Parti social libéral (Radikale Venstre) qui l'accuse de se réjouir de la misère des réfugiés.

On trouve néanmoins des commentaires plus favorables à la ministre : celui, par exemple, d'un certain Thomas Oxboll qui écrit avec enthousiasme : «Inger, vous êtes la personnalité politique danois la plus déterminée que je connaisse et la seule qui tient réellement ses promesses.»

Interrogée par le quotidien Jyllands-Posten qui lui demandait si elle comprenait que son post ait pu susciter des réactions hostiles de personnes indignées qu'elle puisse célébrer des mesures anti-immigration, elle a montré un certain étonnement. En effet, pour, elle, les mesures anti-immigrations signifient également l'envoi par le Danemark d'un milliard de couronnes (135 millions d'euros) aux pays en développement situés dans les zones de conflit du Moyen-Orient. «Il y a donc bien quelque chose à célébrer», a-t-elle déclaré.

Inger Stojberg est connue pour sa ligne dure en matière d'immigration et sa position anti-réfugiés. Elle a déjà été impliquée dans un certain nombre de controverses. Une garderie pour enfants qui aurait interdit le porc lors des repas avait notamment été la cible de ses critiques et elle avait été à l'origine d'une campagne de sensibilisation cherchant à convaincre les réfugiés de ne pas venir au Danemark. La ministre est également à l'origine d'une autre loi, très critiquée et familièrement appelée «loi des bijoux», qui exige la confiscations des biens et objets de valeurs des réfugiés arrivant au Danemark, adoptée en février 2016.

Elle n'a pas non plus sa langue dans sa poche. En mai 2016, alors qu'elle était invectivée dans un quartier de Copenhague à forte population musulmane, traitée de nazie et de fasciste, Inger Stojberg avait conseillé à ses détracteurs de «mieux se comporter» et de «trouver un emploi».

Lire aussi : Le Danemark veut en urgence une loi permettant à sa police de refouler les migrants aux frontières

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage