Un député européen assure que «les femmes doivent gagner moins car elles sont moins intelligentes»

Un député européen assure que «les femmes doivent gagner moins car elles sont moins intelligentes» Source: Reuters
Janusz Korwin-Mikke est un habitué des polémiques en Pologne comme au Parlement européen
Suivez RT France surTelegram

Janusz Korwin-Mikke, eurodéputé polonais, a créé la polémique le 1er mars lors d’une séance du Parlement européen. Il a déclaré que la différence de salaire entre les hommes et les femmes était justifiée par «la faiblesse» de ces dernières.

C’est un habitué de la controverse et le 1er mars, il n’a pas failli à sa réputation. Janusz Korwin-Mikke, député polonais non-inscrit au Parlement européen a livré son analyse de la différence de traitement salarial entre hommes et femmes. Selon lui, «les femmes doivent gagner moins que les hommes car elles sont plus faibles, plus petites et moins intelligentes».

Et pour justifier son affirmation, il a des arguments bien à lui : «Dans le classement des Olympiades scientifiques polonaises, quelle était la place de la première femme ? 800e.» Avant d'ajouter : «Et combien de femmes se trouvent dans les 100 meilleurs joueurs d’échecs ? Aucune.»

Son homologue espagnole Iratxe Garcia Perez a très peu goûté les réflexions de Janusz Korwin-Mikke. Dans le prolongement de son intervention, elle a rétorqué : «Je sais que ça vous ennuie, qu'aujourd'hui les femmes puissent représenter le peuple dans les mêmes conditions que vous. A cette place, je vais défendre les femmes européennes contre les hommes comme vous.»

Roberta Metsola, députée européenne de Malte, a jugé que ces commentaires trahissaient «les valeurs de toute l'Union européenne» et appelé à combattre la «mysoginie».

Enquête ouverte

Et elles sont loin d'être les seules. Après des plaintes de plusieurs de leurs collègues, le président du Parlement européen Antonio Tajani (PPE, droite) a annoncé le 2 mars qu'il avait ouvert une enquête pour «des remarques sexistes», qui pourrait mener à des sanctions.

«Celles-ci peuvent aller d'une réprimande à une amende avec une suspension temporaire», a précisé le Parlement européen dans un communiqué. 

L'élu polonais a été déjà été sanctionné en juillet 2016 par le Parlement européen pour avoir déclaré que l'arrivée massive d'immigrants en Europe était comparable à «un déversement d'excréments».

Il avait alors été privé de dix jours d'indemnités de présence au Parlement (soit 3 060 euros) et suspendu de toute activité parlementaire pendant cinq jours.

Le 7 juillet 2015, alors qu’il souhaitait montrer son opposition à la création d'un billet de train unique en Europe, Janusz Korwin-Mikke avait demandé la parole, s’était levé et avait exécuté un… salut nazi.

Lire aussi : Arborant une moustache d'Hitler, un député européen fait le salut nazi au Parlement

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix