Un entrepôt de fabrication d'armes chimiques de Daesh aurait été découvert en Irak

Un entrepôt de fabrication d'armes chimiques de Daesh aurait été découvert en Irak© Ahmad al-Rubaye Source: AFP
Un membre des services antiterroristes irakiens à Mossoul

Alors que les forces irakiennes ont récemment conquis la partie Est de Mossoul, bastion irakien de l'organisation terroriste, cette dernière, repliée à l'ouest, se préparerait à la confrontation en développant des armes particulièrement nuisibles.

Les forces spéciales françaises, opérant aux côtés de l'armée irakienne, auraient mis la main sur un entrepôt de fabrication d'armes chimiques à Mossoul, rapporte la chaîne d'information britannique Sky News.

Sur le site, situé dans une zone récemment libérée de Daesh, des dizaines de missiles à longue et courte portée auraient été retrouvés, ainsi que des têtes munies d'un produit chimique non-identifié, qui doit désormais être analysé par les experts.

Portant un marquage qui indiquerait une fabrication russe, les armes auraient été récupérées en Syrie par les terroristes, précise le média. Celles-ci auraient ensuite été modifiées par les djihadistes, qui y auraient adjoint des têtes spéciales pour les transformer en armes chimiques.

Le brigadier Ali, du service irakien de contre-terrorisme, a expliqué à Sky News que les combattants de Daesh accéléraient leur production de telles armes depuis le début de l'offensive de l'armée irakienne, appuyée par Washington, sur Mossoul.

La coalition contrôle désormais la totalité de l'est du bastion du groupe terroriste, et le lancement de l'assaut pour reprendre la partie ouest de la ville est imminent.

Lire aussi : Le territoire de Daesh a fondu de près d'un quart en 2016

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales