Le renseignement russe déjoue des cyberattaques massives et met en garde contre leur survenance

Le renseignement russe déjoue des cyberattaques massives et met en garde contre leur survenance© Jim Urquhart Source: Reuters
Des cyberattaques contre la Russie déjouées

De grandes banques russes risquent être piratées par les services de renseignement étrangers d’ici la semaine prochaine, a mis en garde le Service fédéral de sécurité (FSB). La cible de ce piratage massif est l’ensemble du système financier russe.

Le FSB affirmé sur son site avoir déjoué un complot de services de renseignements étrangers qui planifiaient des cyberattaques contre le système financier russe. Plusieurs grandes banques et des dizaines de villes russes risquaient d'être les victimes de ces potentielles attaques.

Les piratages pourraient commencer le 5 décembre et être accompagnés par une importante campagne de spam, de même que par des publications à caractère provocateur sur la crise du système financier russe, la faillite et la révocation des licences des principales banques du pays.

Le FSB a déjà pris des mesures pour neutraliser ces menaces. La banque centrale de Russie a été informée de ces attaques potentielles et coopère avec le renseignement russe.

Ces informations ne semblent pas avoir alarmé le ministère russe des Finances qui qualifie la situation de stable. Il estime que les banques russes sont «bien préparées» à ce type d'éventualités. Quant à celui des Communications, il s'est dit sur ses gardes, prêt à faire face à cette menace et a tenu des réunions d’urgence pour donner des directives aux banques sur la façon de parer ces cyberattaques potentielles.

Lire aussi : Le FBI aurait piraté 8 000 ordinateurs dans 120 pays en un seul mandat

Le FSB a pu établir que des serveurs et des centres de commande pour lancer ces cyberattaques se trouvaient aux Pays-Bas et qu'ils appartenaient à l’hébergeur ukrainien BlazingFast. Son représentant a déclaré qu'il entendait ces informations pour la première fois, mais a reconnu que la société avait beaucoup de clients, dont une partie pouvait se livrer à des activités illégales.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»