Le FBI aurait piraté 8 000 ordinateurs dans 120 pays en un seul mandat

Le FBI aurait piraté 8 000 ordinateurs dans 120 pays en un seul mandat© Kacper Pempel Source: Reuters
Le plus grand piratage opéré par le FBI dans son histoire ?

En un seul mandat de 13 jours, le FBI a piraté plus de 8 000 ordinateurs dans 120 pays lors d’une enquête sur un site pédopornographique, selon la transcription d’une audience.

Le piratage a été rendu possible à partir d'une opération du FBI en février 2015, lors de laquelle la police fédérale américaine a saisi le site pédopornographique Playpen et l’a exploité depuis un serveur gouvernemental pendant 13 jours. Il a utilisé un programme malveillant pour pirater les ordinateurs d'individus visitant les forums pédopornographiques du site et en récupérer les adresses IP.

L’année dernière, le site Motheboard avait déjà révélé que le FBI avait piraté des ordinateurs en Australie, en Autriche, au Chili, en Colombie, au Danemark, en Grèce, en Turquie, en Norvège et au Royaume-Uni lors de l’enquête.

En réalité, une nouvelle transcription montre que la campagne du FBI a été beaucoup plus importante et qu'il a piraté plus de 8 000 ordinateurs dans 120 pays différents. «Le fait qu’un juge puisse autoriser le FBI à pirater 8 000 personnes dans 120 pays est vraiment terrifiant», a confié à Motherboard Christopher Soghoian, de l’association à but non-lucratif Union américaine pour les libertés civiles, qui a témoigné pour la défense dans les cas liés à Playpen.

La campagne de piratage serait la plus vaste de l’histoire numérique des forces de l'ordre. «Nous n’avons jamais vu dans l’histoire de notre pays un mandat si large», a déploré l'avocat Colin Fieman lors d’une audience fin d’octobre. Fieman représente plusieurs personnes accusées dans cette enquête sur les réseaux de pornographie infantile.

Lire aussi : Le plus grand site de pédo-pornographie hacké par le FBI

Néanmoins, il semble que le juge n’était pas en droit d’émettre un tel mandat. Selon une déclaration du ministère de la justice, 14 décisions judiciaires ont révélé que ce mandat décerné par la juge Theresa Buchanan, dans l’Etat de Virginie, n’avait pas été émis conformément à la règle 41 des Règles fédérales de procédure pénale. Cette dernière détermine la façon dont les mandats doivent être délivrés.

Des cours ont décidé de rejeter toutes les preuves obtenues par ce programme malveillant dans quatre affaires en raison de la violation des règles de procédure.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.