Le Maroc claque la porte du sommet africano-arabe à cause de la participation du Sahara occidental

- Avec AFP

Le Maroc claque la porte du sommet africano-arabe à cause de la participation du Sahara occidental© Ramzi Boudina Source: Reuters
Annexé en 1975 par le Maroc, le Sahara Occidental est un territoire disputé aux Marocains par le Front Polisario qui réclame l'indépendance
Suivez RT France surTelegram

Furieux de la présence des Sahraouis, le Maroc a claqué la porte du sommet de Malabo en Guinée équatoriale. Le pays a été suivi dans sa démarche par plusieurs autres. La question du Sahara occidental est un dossier diplomatique épineux.

Selon le ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération (MAEC) cité par l'agence de presse marocaine MAP, «la présence de l'emblème d’une entité fantoche dans les salles de réunions» a provoqué le départ de la délégation marocaine du quatrième sommet afro-arabe qui se tenait le 23 novembre à Malabo en Guinée équatoriale 

Lire aussi : Union Africaine : le Sahara occidental de nouveau au cœur des tensions entre le Maroc et l'Algérie

Sept pays arabes (l'Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, Bahrein, le Qatar, le Sultanat d’Oman, la Jordanie et le Yémen), ainsi que la Somalie ont emboîté le pas aux Marocains pour protester contre la participation d'une délégation du Front Polisario représentant la République arabe sahraouie démocratique (RASD). 

Ce «coup d'éclat» du Maroc a été sévèrement jugé sur le plateau de la télévision Africa 24, proche du gouvernement de la Guinée-équatoriale qui couvre le sommet en direct, avec des duplex et des commentaires plateau. «Le Maroc a des partenariats avec l'Afrique centrale, l'Afrique de l'Ouest et même l'Afrique australe. On ne peut pas se permettre un tel coup d'éclat», a déploré un commentateur.

La délégation marocaine a quitté Malabo alors que le Maroc tente de réintégrer l'Union africaine (UA) que Rabat a quitté en 1984 pour protester contre l'admission de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) au sein de l'Union.

Lire aussi : Le Maroc va-t-il intégrer l’Union africaine ?

Le Maroc considère le Sahara occidental, qu’il a annexé en 1975, comme partie intégrante du royaume, alors que le Front Polisario, qui milite pour l’indépendance de cette ancienne colonie espagnole, réclame un référendum d’autodétermination.

Lire aussi : Un mur de 100 kilomètres serait en construction pour séparer l'Algérie et le Maroc (PHOTOS)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix