L'Allemagne ouvre ses portes aux réfugiés politiques venant de Turquie

L'Allemagne ouvre ses portes aux réfugiés politiques venant de Turquie© PATRIK STOLLARZ Source: Reuters

Quelques jours après l'arrestation de responsables du principal parti pro-kurde de Turquie, un secrétaire d'Etat allemand a fait savoir que Berlin était prêt à accueillir les citoyens turcs menacés par les autorités de leur propre pays.

L'Allemagne est «solidaire» avec les personnes persécutées ou menacées de l'être par le pouvoir en Turquie. Elle est prête à leur offrir l'asile politique, a laissé entendre Michael Roth, secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères allemand, dans une interview publiée le 8 octobre, a rapporté l'agence AFP.

«Tous les esprits critiques en Turquie doivent savoir que le gouvernement allemand est solidaire avec eux», a déclaré le secrétaire d'Etat au quotidien Die Welt. La décision d'octroyer le statut de réfugié politique revient au bout du compte à l'administration compétente, «mais l'Allemagne est un pays fondamentalement ouvert aux personnes persécutées pour des raisons politiques», a-t-il ajouté.

Ces personnes «peuvent demander l'asile en Allemagne et cela ne concerne clairement pas que les journalistes», a poursuivi l'intéressé.

Plusieurs anciens diplomates turcs ont déjà demandé l'asile en Allemagne suite aux purges engagées par Ankara depuis le putsch avorté en juillet, a rappelé l'AFP. Ce «nettoyage» a visé tous les secteurs de la société, de l'éducation à la presse en passant par l'armée et la magistrature. Plus de 35 000 personnes ont été arrêtées depuis la mi-juillet, selon des chiffres annoncés fin octobre par le ministre turc de la Justice.

Depuis quelques jours, les autorités ont donné un nouveau tour de vis, en faisant interpeller une dizaine de députés du principal parti pro-kurde de Turquie, dont ses deux coprésidents. «Ce qui se passe actuellement en Turquie n'a rien à voir avec notre compréhension d'un Etat de droit, de la démocratie ou de la liberté de la presse», a encore souligné Michael Roth, alors que Berlin a nettement haussé le ton à l'encontre d'Ankara.

Lire aussi : L'Allemagne reprend ses livraisons d'armes aux Kurdes

Une invitation aux persécutés de Turquie en pleine crise migratoire allemande

Cet appel adressé aux Turcs menacés par leurs autorités survient dans un contexte migratoire particulièrement tendu en Allemagne. En 2015, environ un million de migrants d'origines diverses se sont installés dans le pays, après que la chancelière Angela Merkel a annoncé l'ouverture des frontières nationales aux réfugiés. Une explosion des flux migratoires qui a largement entamé la popularité de la chancelière allemande, dont le parti, la CDU, a connu un recul historique lors des élections régionales dans certains Länder, au détriment notamment de la jeune formation anti-immigration AfD (Alternative pour l'Allemagne).

Un certain nombre d'Allemands reprochent en effet à Angela Merkel d'avoir compromis la sécurité du pays en permettant l'entrée de djihadistes. Une hypothèse confirmée par la chancelière elle-même et qui s'est révélée pertinente cet été, après une série d'attentats menés notamment par de jeunes migrants.

L'entrée massive de demandeurs d'asile en Allemagne aurait également eu pour conséquence un fort accroissement des actes xénophobes. L'Office fédéral allemand de police criminelle rapporte en effet que le nombre d'actes xénophobes est passé de 114 en 2014 à 500 en 2015.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que retenez-vous de ce premier tour de la présidentielle ?

Résultats du sondage