Turquie : environ 32 000 personnes arrêtées dans l'enquête sur le putsch avorté

- Avec AFP

Des universitaires protestent contre l'arrestation de leur pairs en Turquie © Umit Bektas Source: Reuters
Des universitaires protestent contre l'arrestation de leur pairs en Turquie

Plusieurs dizaines de milliers d'individus ont été arrêtés dans le cadre de l'enquête sur la tentative de coup d'Etat, survenue le 15 juillet en Turquie et imputée par Ankara à l'ex-prédicateur Fethullah Gülen, selon le ministre de la Justice turc.

«Depuis le 15 juillet, des enquêtes sur quelque 70 000 personnes ont été ouvertes et environ 32 000 personnes ont été arrêtées», a déclaré le 28 septembre le ministre turc Bekir Bozdag sur la chaîne de télévision NTV.

«D'autres arrestations pourraient avoir lieu», a prévenu le ministre, «tout comme certaines personnes arrêtées pourraient être libérées sous contrôle judiciaire et d'autres être totalement libérées», a-t-il ajouté.

L'ex-prédicateur Fethullah Gülen est accusé par les autorités turques d'être le responsable de la tentative de coup d'Etat du 15 juillet, au cours de laquelle plus de 270 personnes ont été tuées et des milliers d'autres blessées. Exilé aux Etats-Unis depuis 1999, Fethullah Gülen dément toute implication.

Le ministère de la Justice turc a expressément demandé à Washington mi-septembre d'arrêter le prédicateur et de l'extrader vers la Turquie, mais le vice-président américain Joe Biden a affirmé que, jusqu'à présent, «aucune preuve» de son implication présumée dans le coup d'Etat raté n'avait été présentée.

Au lendemain du putsch avorté, le gouvernement a lancé une vaste purge pour se débarrasser de l'influence des membres de la confrérie de Fethullah Gülen. Tous les milieux, dont les universités, écoles, armée, police, magistrature ou sport, ont été touchés par ces purges.

Le 27 septembre, pour la première fois, les services de renseignement turc ont été ciblés, avec le limogeage de 87 de leurs membres et l'ouverture d'une enquête pour 52 d'entre eux.

Lire aussi : Turquie : neuf journalistes arrêtés, dont le rédacteur en chef du Hürriyet

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales