Elections régionales en Allemagne : le parti d'Angela Merkel en net recul, poussée de l'AfD

Les conservateurs du parti de la chancelière ont subi ce dimanche un deuxième échec électoral de rang. Les électeurs ont voté en masse pour des partis comme l’AfD, questionnant la politique migratoire d’Angela Merkel.

Le parti conservateur d’Angela Merkel a enregistré dimanche le pire résultat de son histoire pour des élections régionales à Berlin, tandis que le parti anti-immigration a réalisé une percée, selon les sondages à la sortie des urnes des chaînes de télévision publique.

L'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière allemande n'a recueilli que 18% des suffrages, en recul de plus de cinq points par rapport au dernier scrutin de 2011, alors que l'Alternative pour l'Allemagne (AfD), fer de lance de l'opposition à la politique d'ouverture aux réfugiés dans le pays, fait son entrée dans le parlement local avec entre 11,5 et 12,5% des voix, selon ces sondages, cités par l'AFP.

Jamais dans l'histoire de Berlin, celle de Berlin-Ouest après la Deuxième Guerre mondiale, puis celle de la ville réunifiée après 1990, la CDU n'avait connu pareille débâcle.

Ce camouflet intervient deux semaines après une première défaite dans le land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, où les scores atteints par le parti souverainiste et anti-immigration AfD ont fait l’effet d’un coup de tonnerre. 

L'AfD a capitalisé à nouveau sur les inquiétudes que suscite l'arrivée de centaines de milliers de réfugiés dans le pays depuis l'été 2015, avec un chiffre record de près d'un million l'an dernier. 

Il capte à la fois une partie de l'électorat des partis traditionnels, au premier rang desquels la CDU, qui ne se retrouve plus dans la politique d'ouverture d'Angela Merkel, ainsi qu'un vote protestataire resté auparavant abstentionniste.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales