Washington : «Si la Russie ne cesse pas ses bombardements, les extrémistes la viseront directement»

© Reuters Source: Reuters

Selon le département d'Etat américain, si la Russie n'arrête pas sa violence en Syrie, les extrémistes vont exploiter le chaos dans le pays pour attaquer les intérêts russes et même son territoire.

«Les groupes extrémistes continueront d'exploiter les vides en Syrie pour étendre leurs activités, ce qui pourrait inclure des attaques contre les intérêts russes, peut-être même les villes russes. La Russie continuera de renvoyer ses troupes au pays dans des sacs mortuaires et continuera de perdre des ressources, peut-être même des avions», a déclaré John Kirby, porte-parole du département d'Etat américain, lors d'une conférence de presse.

Selon lui, si la guerre continue «de plus en plus de vies russes seront perdues, de plus en plus d'avions russes seront abattus».

Au matin du 28 septembre, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a menacé de mettre fin à toute coopération entre les Etats-Unis et la Russie en Syrie, à moins que les forces russes et le gouvernement syrien ne cessent leurs bombardements sur Alep.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a présenté une version différente de l'appel lancé par son homologue américain, rappelant que les Etats-Unis devaient avant tout contraindre les forces syriennes d'opposition à se séparer des groupes terroristes tels que l'ex-Front Al-Nosra, rebaptisé Front Fatah al-Cham, depuis qu'il a annoncé qu'il avait rompu avec le groupe terroriste Al-Qaïda.

Sergueï Lavrov a également rappelé, que de nombreux groupes rebelles considérés comme «modérés» par Washington venaient grossir les rangs du groupe Front Fatah al-Cham, qui selon les déclarations récentes de plusieurs dirigeants du groupes terroriste, recevaient un appui militaire de la part des Etats-Unis.

John Kirby a précisé que les Etats-Unis avaient «une influence sur certains groupes, mais pas tous».

«D'autres nations ont une influence [sur les groupes en action en Syrie]. Nous admettons que tous les groupes d'opposition n'ont pas rejoint le cessez-le-feu, mais nous continuons de travailler dans ce sens», a ajouté John Kirby.

Lire aussi : «Les USA savent que leurs armes finissent entre les mains des terroristes», dit un journaliste à RT

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales