La délégation paralympique biélorusse arbore le drapeau russe en soutien aux athlètes disqualifiés

© Sergio Moraes Source: Reuters

Malgré la menace de sanctions du CIP, les athlètes biélorusses ont porté le drapeau russe lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques afin d' exprimer leur solidarité avec l'équipe russe, interdite de Jeux à cause d'un scandale de dopage.

La scène s'est déroulée lors de la parade des athlètes, le 7 septembre, durant la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques. La délégation de Biélorussie a arboré le drapeau russe en réponse à la décision du CIP (Comité International Paralympique) d'interdire tous les athlètes russes aux Jeux, après les affaires de dopage qui ont défrayé la chronique ces derniers mois.

Le CPI, qui a confisqué le drapeau après la parade, envisage actuellement d'engager des mesures contre la délégation paralympique biélorusse.

L'équipe russe a été écartée des Jeux paralympiques après un rapport de l'Agence mondiale antidopage (AMA), qui a dénoncé l'utilisation généralisée de substances dopantes améliorant les performances sportives.

Le Comité national paralympique de Russie avait fait appel de la décision auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS), mais cet appel a été rejeté.

En réponse à la dicision du TAS, les principales chaînes de télévision russes ont choisi de ne pas diffuser les Jeux.

Au lieu de cela, la Russie a organisé un concours alternatif à Moscou, donnant aux paralympiens interdits de Jeux à Rio une chance de montrer leurs capacités. 263 athlètes prendront part à l'événement, dans sept disciplines. L'événement doit se dérouler jusqu'au 10 septembre.

Lire aussi : «La disqualification injuste des athlètes paralympiques russes est basée sur un rapport politisé»

Un total de 162 nations sont en compétition dans les Jeux paralympiques 2016 à Rio de Janeiro, au Brésil. L'événement se poursuivra jusqu'au 18 septembre.

Lire aussi : Le Tribunal fédéral suisse maintient l’interdiction de la participation russe aux Jeux paralympiques

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales