Purge : des responsables démocrates démissionnent après la fuite des emails du CND

© Mike Segar Source: Reuters

Trois hauts responsables du Comité national démocrate (CND) mentionnés dans les emails qui ont fuité et soupçonnés de collusion avec les médias, de biais contre la campagne de Bernie Sanders et de favoritisme envers Hillary Clinton, ont démissionné.

Après la démission de la directrice du Comité national démocrate (CND), Debbie Wasserman Schultz, trois autres hauts responsables quittent leurs fonctions : la PDG du CND Amy Dacey, son directeur financier Brad Marshall et le responsable de la communication, Luis Miranda.

Amy Dacey, responsable des affaires courantes du parti était impliquée dans les échanges les plus controversés publiés par WikiLeaks, dans lesquelles Brad Marshall spéculait sur le judaïsme de Bernie Sanders, le qualifiant d’«athée» – ce qui, selon lui, pouvait faire la différence dans les élections primaires du Kentucky et de Virginie-Occidentale.

«Mes baptistes du Sud verront une grande différence entre un juif et un athée», écrivait Brad Marshall dans un e-mail envoyé aux autres responsables du parti, dont Amy Dacey, Luis Miranda et Mark Paustenbach.

Un autre email datant de mai 2016 discute de l’utilisation des bureaux de l’entreprise Hogan Lovells LLP en tant que tribune. La société, basée à Washington et à Londres, a représenté l’Arabie saoudite aux Etats-Unis et est associée aux Clinton depuis longtemps. Entre 2000 et 2007, la société, connue sous le nom de Hogan & Hartson, avait employé Khizr Khan, un citoyen américain d'origine pakistanaise dont les critiques à l’égard de Donald Trump lors de la convention démocrate à Philadelphie la semaine dernière ont provoqué une tempête médiatique relative au «mépris» prêté à Donald Trump pour l’organisation Gold Star families, fondée par des personnes ayant perdu des proches dans la guerre en Irak.

C'est Tom McMahon, son ancien directeur exécutif, qui est devenu le nouveau PDG du CND.

Lire aussi : Le service public - une affaire «très profitable» pour les Clinton ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales