La directrice du Comité national démocrate américain démissionne suite aux révélations de Wikileaks

Source: Reuters

Debbie Wasserman Shultz a présenté sa demission en tant que directrice du Comité national démocrate lors de la fin de la Convention, à la suite des révélations de Wikileaks, indiquant qu’un complot avait été monté contre Bernie Sanders.

Dans un communiqué publié dimanche, Debbie Wasserman Shultz a annoncé que c'était «la meilleure manière» pour elle d'accomplir les objectifs du parti «en démissionnant de la direction» du Comité national démocrate (CND), à la fin de sa convention qui a lieu du 25 au 28 juillet à Philadelphie.

Quelques minutes à peine après l'annonce, le Comité national républicain a tweeté que Wasserman Schultz était «hors-jeu après la mise au jour d'un système de trucage», en ajoutant ironiquement que le CND «démarrait sur de bonnes bases».

Ce vendredi 22 juillet, Wikileaks a déclaré avoir révélé plus de 20 000 emails ainsi que 8 000 documents du DNC concernant notamment les méthodes de la candidate démocrate pour écarter Bernie Sanders de la course à l'investiture.

Depuis le début de son mandat à la tête du Comité démocrate, Bernie Sanders a soutenu que Debbie Wasserman Shultz et le CND favorisaient activement la nomination d'Hillary Clinton à l'investiture et qu'ils mettaient des bâtons dans les roues de sa propre candidature.

En savoir plus : Primaires de l’Iowa : «Toutes sortes de manipulations à venir pour assurer la victoire de Clinton»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales