Vietnam : un douanier écrit «fuck you» sur le passeport d'une touriste chinoise

© Capture d'écran shanghaiist.com

Un douanier vietnamien visiblement peu sinophile a laissé un souvenir peu accueillant à une touriste chinoise de passage dans son pays en griffonnant en anglais la fameuse insulte sur son passeport afin de protester contre le gouvernement chinois.

C'est ce qui s'appelle avoir le sens de l'accueil. Alors qu'elle parcourait les pages son passeport, qu'elle ne fut pas la surprise de Madame Chung quand elle a découvert, samedi 23 juillet, un chaleureux «Fuck you» apposé sur son passeport à la place de ce qui aurait du être un tampon officiel vietnamien.

Le petit mot était gribouillé au stylo à bille sur les pages 8 et 24 par un douanier zélé, alors que la voyageuse se rendait à Ho Chi Minh.

Le site Mashable émet une hypothèse pour expliquer son geste : le passeport de Madame Chung ayant été émis en 2012, cette année correspond à la décision de la Chine d'ajouter sur les pages 8 à 24 à l'intérieur du document biométrique, le dessein représentant une grande Chine, intégrant l’ensemble de la mer de Chine méridionale.

Problème : le dessin n’est pas du goût de tout le monde, les îles de la mer de Chine méridionale faisant l’objet d’un contentieux entre la Chine et ses voisins depuis plus d’un demi-siècle. Pour la Chine, qui s’appuie sur une carte de 1947 sur laquelle neuf traits en pointillé délimitent une portion de la zone qui lui appartiendrait, la mer de Chine est bel et bien sienne.

En gribouillant «fuck you» sur les fameuses pages du passeport, le douanier voulait ainsi sans doute témoigner un acte de résistance car le Vietnam fait en effet partie des pays d'Asie du Sud-Est s'étant insurgé contre les élans artistiques de la Chine sur ces nouveaux passeports.

L’administration vietnamienne a d’ailleurs fait savoir qu’elle utiliserait des visas détachés au lieu de tamponner les passeports des ressortissants chinois, en signe de mécontentement.

Conséquences diplomatiques 

Aussi insolite soit-il, l'acte du douanier pourrait avoir de sérieuses retombées diplomatiques. 

L'administration du consultat chinois à Ho Chi Minh n'a en effet pas apprécié la plaisanterie, et a déclaré officiellement mercredi 27 juillet qu’elle avait pris connaissance de l’affaire. Elle a dénoncé un acte honteux et lâche qui entache la dignité de la Chine et de ses ressortissants et a appelé les autorités vietnamiennes à lancer une enquête. Les autorités vietnamiennes n'ont pas précisé si elles envisageaient de sanctionner le douanier. 

Le «Fuck you» au stylo tombe par ailleurs assez mal : le 12 juillet dernier, la Cour internationale de justice de La Haye a invalidé les vues de la Chine sur la fameuse zone maritime dont elle revendiquait la souveraineté. 

La malheureuse chinoise a quant à elle décidemment tout perdu : elle devra refaire son passeport une fois rentrée en Chine pour pouvoir voyager de nouveau, le graffiti l'ayant rendu inutilisable. 

Quoi qu'il en soit, si les passeports permettent en général de laisser un souvenir aux voyageurs sur les destinations qu'ils ont visité, celui-ci risque de lui laisser un goût amer... 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales