La Chine et la Russie vont mener un exercice naval conjoint en mer de Chine méridionale

Un navire et un hélicoptère chinois Source: Reuters
Un navire et un hélicoptère chinois

La Chine et la Russie vont mener un exercice naval conjoint en mer de Chine en septembre, a annoncé le ministère chinois de la Défense, après qu'une cour internationale d'arbitrage a invalidé les prétentions territoriales de Pékin dans la région.

Les manoeuvres auront lieu «dans les eaux et l'espace aérien concernés de la mer de Chine méridionale», a déclaré le porte-parole du ministère Yang Yujun, lors de sa conférence de presse mensuelle, ajoutant qu'il s'agissait d'un exercice de «routine» ne «visant aucune tierce partie».

Les manœuvres annoncées le 28 juillet devraient entraîner en septembre la présence simultanée dans la même zone de navires des marines chinoise, russe et américaine, soit trois des plus puissantes du monde. L'annonce survient deux semaines après une sentence de la cour permanente d'arbitrage de La Haye a jugé que les prétentions de Pékin en mer de Chine méridionale n'avaient «aucun fondement juridique».

Pékin revendique une grande partie de cette mer, dont les îles Paracels et se fonde pour cela sur une délimitation en «neuf traits» apparue sur des cartes chinoises dans les années 1940. Une position qui irrite les pays riverains ayant des revendications similaires, notamment les Philippines et le Vietnam. Pour appuyer ses prétentions territoriales, Pékin a construit ces dernières années en mer de Chine méridionale des îles artificielles géantes capables d'abriter des infrastructures militaires et des pistes d'atterrissage.

En août dernier, la Russie et la Chine avaient déjà mené des exercices conjoints dans les eaux et l'espace aérien du golfe de Pierre-le-Grand, au sud de Vladivostok, impliquant 22 navires et plus de 20 avions.

Lire aussi : La Haye : la Chine n'a pas de droits historiques en mer de Chine méridionale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales