Belgrade affirme qu’elle ne se joindra jamais aux sanctions contre Moscou

Le président russe Vladimir Poutine et le président serbe Tomislav Nikolic Source: Reuters
Le président russe Vladimir Poutine et le président serbe Tomislav Nikolic

La mission de la Serbie auprès de l’ONU a confirmé que Belgrade n’imposera pas de sanctions contre la Russie, s’agissant de l’appel de Bruxelles à décréter de nouvelles sanctions contre Moscou deux ans après le rattachement de la Crimée.

«Le président, le Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères de la Serbie ont répété à plusieurs reprises que la Serbie ne rejoindra jamais les sanctions contre la Fédération de Russie. Notre position n’a pas changé», a indiqué la première conseillère de la mission permanente de la Serbie auprès de l’ONU, Ana Ilic.

Le 18 mars, la chef de la diplomatie européenne, Fédérica Mogherini, avait déclaré que l’Union européenne poursuivrait sa «politique de non-reconnaissance» de la Crimée en tant que partie de la Fédération de Russie, notamment au moyen «de mesures de restriction».

Le ministère russe des Affaires étrangères a réagi à la déclaration de Fédérica Mogherini en qualifiant la Crimée de «partie intégrante de la Fédération de Russie» et a souligné que «les mesures de pression politique et économique auxquelles l’Union européenne recourt si farouchement ces derniers temps sont absolument irréalistes et ne sont pas à même de changer ce fait».

En savoir plus : L'Italie bloque la prolongation des sanctions européennes contre la Russie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales