L'institut sur la souveraineté va voir le jour au Québec

Des manifestants pour l'indépendence du Québec à Montréal© Matthieu Belanger Source: Reuters
Des manifestants pour l'indépendence du Québec à Montréal

Au Québec, l'institut sur la souveraineté va voir le jour très prochaînement. Selon les informations obtenues par Radio-Canada, il sera baptisé Institut de recherche sur l'autodétermination des peuples et les indépendances nationales (IRAI).

D'après les informations obtenues par Radio Canada, l'Institut de recherche sur l'autodétermination des peuples et les indépendances nationales devrait obtenir ses lettres patentes d'ici 10 à 30 jours et devrait lancer ses activités de recherche en mai.

Si la liste des membres du conseil d'administration devrait être dévoilée d'ici peu, sa composition finale prendra plus de temps. Ce n'est qu'une fois que ces étapes seront achevées que la nomination d'un ou d'une directrice générale pour l'IRAI sera définitive.

Selon les sources de Radio Canada, le président du conseil d'administration et directeur de la recherche sera l'ancien député du Parti québecois et du Bloc québecois Daniel Turp. Ce dernier souhaite doter l'institut de deux grands mandats : la réalisation d'études sur les avantages de la souveraineté du Québec, ainsi que des études comparatives sur d'autres démarches d'indépendance à l'échelle internationale.

Une liste de chercheurs associés sera aussi rendue publique bientôt et évoluera jusqu'au lancement de l'IRAI. Le mode de financement reste à être précisé. Le conseil d'administration devra aussi déterminer si l'institut tentera d'obtenir le statut d'organisme de charité, ce qui permettrait aux donateurs d'obtenir des reçus aux fins d'impôt.

La mise sur pied de cette entité était une promesse de l'actuel chef du Parti québecois  Pierre Karl Péladeau, à l'époque de la course à la direction du PQ. Cependant l'institut se veut indépendant et n'aura pas de lien avec le PQ ou avec quelque autre formation politique, affirme radio Canada, ajoutant que «plusieurs organisations souverainistes de la société civile souhaitent que l'IRAI entame ses activités le plus rapidement possible». 

Lire aussi : Canada : l'Ontario présente ses excuses pour avoir interdit le français dans ses écoles

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales