Daesh libère ses 43 derniers otages assyriens

Source: AFP

Les 43 derniers chrétiens assyriens, pris en otage par l’Etat islamique il y a un an, ont été libérés ce lundi matin contre rançons, annonce l’Eglise assyrienne orientale de Syrie citée par l’organisation d’aide aux Assyriens, Acero.

«Ils ont d’abord libéré les plus vieux, puis les plus jeunes, enfin ce matin les autres», explique Naher Arslan, représentant de la Fédération des Assyriens de Belgique. «Des membres de la communauté arabe et un prêtre assyrien ont joué un rôle important», précise-t-il. 

Les conditions de leur libération n’ont pas été dévoilées, mais on sait que les autres groupes ont été libérés grâce au paiement de rançons, l’une des sources de financement de Daesh. Un précédent groupe avait notamment été libéré contre un montant de 5,3 millions de dollars, avait indiqué au site belge La Libre, en décembre à Hassaké, un avocat assyrien qui a participé aux pourparlers.

Ces pourparlers se seraient déroulés dans le plus grand secret, via des intermédiaires arabes, les gens de Daesh «changeant souvent d’avis» selon l’avocat. Une demande de rançon de 100 000 dollars par otage avait été réclamée, mais le prix aurait été baissé.

Certains otages ont été amenés jusqu’à Raqqa, le fief de Daesh, puis dans la ville d’al-Tabqah où ils ont été disséminés dans des résidences occupées par des dirigeants de l’Etat islamique. Selon l’avocat, ils ont été utilisés comme boucliers humains pour dissuader des frappes de la coalition internationale.

Les Yézidis devraient aussi tenter de racheter à Daesh leurs otages, faisant appel à la diaspora pour payer les rançons.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales